Fairy Tail The New Darkness


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité
Pensez à voter tout les 2 heures, vous pouvez gagner des xp et des joyaux

Partagez | 
 

 Le vieux monde est de retour [ Rang S][T]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 429
Date d'inscription : 01/11/2015
Age : 21
Localisation : Vaya Island

Feuille de personnage
Expérience :
807/2170  (807/2170)
Réserve de magie:
6200/6200  (6200/6200)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage de Dead Sun
Envoyer un MP

Mage de Dead Sun
Kyria Sinful
MessageSujet: Le vieux monde est de retour [ Rang S][T]   Mer 17 Mai - 9:54








Le vieux monde.
Rang S

Intitulé:
 


Fiche technique

On dit que quand l'on prévoit une vengeance il faut creuser d'eux tombe et en marquer une à son nom. Si seulement c'était si simple !

Les murmures qui me parvinrent n'étaient pas bon, ce n'était pas ce que je voulais entendre ! J'étais aveuglée par ma colère et apprendre que l'homme que je voulais tuer était déjà mort, je ne pouvais l'accepter. J'étais devenue plus forte pour ça ! C'était ma raison de vivre, alors je refusais d'y croire !

En plus je ne parvenais pas à retrouver Nagisa, si seulement il pouvait me parler de cet homme, de ce mage d'acide. N'étaient-ils pas dans la même guilde ?!

La colère qui me prenait avait autant de raison que le chagrin. Je ne comprenais pas et ne voulais pas comprendre. Si bien que quand je reçu une lettre me demandant de m'occuper d'un groupe de mage qui pouvait avoir des liens avec Dream Full… je ne pris pas le temps de réfléchir ou de prévenir qui que se soit. Je pris mes armes, mes bijarmes et ma rage avant de partir. Disparaître de la sorte m'arrivait souvent, mais là, c'était comme si la lettre sur mon bureau, celle que j'avais reçu, prévenais que j'allais sûrement me faire tuer.

L'île voisine aurait due être accessible après une demi journée de bateau, mais cela faisait longtemps que je n'utilisais plus les transports en commun quand j'étais seule. Ma bijarme Azi, des ailes sombres comme la nuit, me portèrent jusqu'à la plage désertique de l'île. Autre fois, elle devait être pleine de végétation, mais cela fait longtemps que presque plus rien ne pousse sur cette petite parcelle de terre.

Je jetais un coup d’œil au alentour avant de partir d'un pas rapide vers la petite ville qui ressemblait plus à un village. A l'Ouest de celui-ci se trouve une grotte et c'est là qu'il me faut chercher. Et quand bien même je trouverai l'entrée, foncer dans le tas n'était pas la meilleur des idées, mais qui a dit que j'en avais des bonnes ?

Par miracle, je m'arrêtais près de l'entrée pour me cacher et observer. Il y avait du monde, une trentaine de personne si ce n'était plus. J'étais vraiment trop conne pour venir seule, mais je ne réfléchissais pas. J'attendais qu'il face nuit pour attraper un premier homme. Grand baraqué, mais vraiment pas fort niveau magie, je l'assommais d'un coup sans pitié avant de le traîner plus loin.

Mon prisonnier se retrouva coincé entre deux rocher que je poussais pour écraser ses mains avant de sortir un Kunai. Dé qu'il serait réveillé j'allais lui arracher des informations pour savoir à qui j'avais affaire, combien ils sont et leur point faible. Était-ce cruelle de ma part ? Quelle  importance ! Je voulais faire la peau à ce fumier qui m'avais laissée pour morte. Je voulais l'entendre hurler en me suppliant de l'épargner avant de l'entendre me demander de l'achever.

En attendant que mon homme se réveille, je vérifiais mes armes. J'avais de quoi équiper six hommes, entre mes deux épée, une faux, un trident et un bâton de combat. Sans oublier un Kunai, des shurikens, des hachettes de lancées et un fusil. Ce n'était que mes armes de bases, mes bijarmes étaient à mon poignet gauche et mon cou. Une seule bague a mes mains, celle d'invisibilité. Cinq sortes de lacrimes ; aveuglant et explosif allaient mettre utile, pas les autres. Et un fouet magique qui venait de je ne sais plus où. Je prévoyais déjà un plan d'attaque en me servant de ma magie du Disque de téléportation. M'infiltrer et tuer le plus possible en un minimum de temps.

Un gémissement de douleur attira mon attention alors que de venais à plaquer ma main sur sa bouche pour le fixer avec froideur. Pauvre homme, avec le recule j'allais regretter tout ce que j'allais faire cette nuit. Je n'y étais pas encore.

-Écoute attentivement et tu n'en souffriras pas. Tu vas répondre calmement a mes questions, tu cris je t'écorche le bras gauche. Tu recommences et je ferai de même avec ton bras droit. Tu es sages et tu n'auras pas mal. D'accord ?  
Il approuva d'un hochement de tête. Bras homme. Les larmes aux yeux il m'apprit tout ce que je voulais savoir. Leur chef prétendait être de Full Dream et d'avoir échappé à Angel Sword avant de former sa propre guilde de mage noir et bien sur clandestine. Il devait avoir le rang S et ses trois bras droits le rang A qui eux même avaient chacun un second de rang B. Puis chaque branche avaient entre six a huit membre de rang C à E pour un totale de vingt neuf membres en le comptant. C'était beaucoup, les quatre plus fort allaient sûrement me poser un problème.

Il ajouta en espérant que je l'épargne que deux des sous-chefs étaient dans le villages avec une partie de leur membre. Il ne devait rester plus que quinze personnes dans la grotte, sans parlé du fumier qui lui n'était pas là. Mon prisonnier avait de quoi être épargné, hélas je n'y comptais pas. Il avoua ne pas savoir où était leur chef en ce moment, sûrement chez lui ajouta—t-il quand je menaçait de lui couper un bout de peau. Une petite maison près du centre, les deux rang A étaient dans un grand hall pour un anniversaire de famille.

J'en eux fini avec lui en lui tranchant la gorge. Ses yeux me fixèrent avant de ne plus rien voir. Choqué d'être mort, son expression ne me satisfaisait pas, comme si il était plus surpris. Je le laissais pourtant là avant d'avancer vers la grotte en sachant qu'une partie était là, mais pas les plus dangereux. Au plus un rang A et un B avec le reste de niveau C, D et E.

Positivement, il y avait peu de monde ici et j'allais m'occuper de les tuer vite fais sans trop m'épuiser, histoire de péter la forme pour démolir ma cible du jour. Entre ce que j'aimerai et ce qui allait en être, il était évident que rien ne se passe jamais comme prévu et des fois, la chance est avec moi.
[29-1E=28]
Groupe 1~►[0S-1A-1B-3C-6D-2E]~[14]
Groupe 2 & 3~►[1S-2A-2B-4C-5D-0E]~[15]




La grotte.
Etape 1.


Je sortais un lacrimas explosif et un aveuglant. J'allais devoir faire vite et profiter du bordel pour frapper fort. Mais me lancer dans le tas sans savoir où ils sont allait être une grave erreur.Aussi, une fois près de l'entrée, attendis-je pour regarder discrètement. Il y avait trois hommes, puis la grotte se prolongeait en se divisant en deux. A la posture, je devinais que ce n'était pas des débutants, le fait qu'il soit trois me désavantageait. Que faire ? Je rangeais le lacrima explosif pour plus tard avant de lancer l'aveuglant juste entre eux. En me plaquant contre la paroi extérieur j'évitais le flash de lumière avant de courir vers eux. Ils se tenaient les yeux quand je me retrouvais pile entre eux. Coup de pied, coup de point et rotation avec le kunai. Ils s'écroulèrent sans avoir compris ce qu'il venait de se passer.

N'en ayant tué qu'un sur trois, je me dépêchais de trancher la gorge des deux autres avant de tirer les corps sur le coté. Deux endroits, il me fallait faire un par un, je n'avais pas le choix. Droite ou gauche ? Je prenais le coté gauche après avoir tiré une caisse pour «  cacher » les corps.

J'opérais étape par étape en regardant discrètement avant d'avancer. Une personne allant vers la sortie se retrouva à me ralentir. Son attitude calme et posée alors qu'elle était peut-être la seule femme du groupe ne manqua pas de m'énerver. A vue de nez je lui donnais le rang C ou peut-être B.

J'allais lui sauter dessus quand un homme la rattrapa pour lui attraper le poignet. Elle pivota agilement pour lui donner une gifle qui résonna dans la galerie. Définitivement la sous-sous-chef ! Je rangeais le kunai pour prendre mon Espaza en main avant d'observer un peu plus. Ils se pelotaient appuyé contre la parois, à première vue très, trop occupé pour remarquer ma présence. De toute évidence je n'allais prendre aucun plaisir à faire cela quoi que… je me glissais derrière eux et d'un coup net et sans pitié, je les plantais avant de prendre le kunai pour les égorger tous les deux. Était-ce vraiment le rang B que je redoutais ? Ça me semblait trop simple.

Et a raison, un couloir que je n'avais pas vue et qui était juste dans mon dos venait de faire que j'offrais un sanglant spectacle à plusieurs personnes !

Une lance de glace frappa le mur, plusieurs morceaux me coupèrent la joue et l'épaule gauche avant que je ne me tourne en retirant mon épée pour laisser tomber les corps inanimés. De toute évidence j'avais raté mon coup. Six mages très furieux prirent les armes avant de me lancer leur sort. Je parais une autre lance avant d'éviter un éclaire. Un autre fonça sur moi pour me donner un coup avec une énorme masse qu'il semblait à peine capable de soulever. D'un pas sur le coté et vers lui, je coupais le manche en bois avant de lui donner un coup de pied dans le dos.

Alors que j'envoyais au sol mon adversaire, un arc électrique me frappa de plein fouet. Je serrais les dents de douleur en lançant un regard noir vers le mage responsable. Il serra les dents en me renvoyant mon regard alors qu'une sphère verte venait vers moi. Étonnée par sa lenteur, je sortais mon fusil de ma sacoche pour tirer après avoir lancé le kunai sur le mage de foudre. Histoire qu'il se prenne son jus lui aussi.

La boule explosa en envoyant un liquide épais sur le sol. Le mage de à la masse sauta sur moi. Je l'évitais et lui donnais un coup d'épée dans le dos. Il n'allait plus se relever avant un moment. Je relevais les yeux juste à temps pour parer une lame. Un sabre traditionnel qui me paru très intéressant. Le porteur ou plutôt la porteuse de l'arme serra les dents avant d'essayer de me donner un coup de pied. Seul l’immonde liquide m'arriva dessus alors que je reculais.

Le liquide se fit rapidement plus lourd sur moi, je l'enlevais d'un main avant de devoir plier les genoux sous le poids qui me bloquait. C'était quoi cette merde ? Comme si le liquide pouvait peser plus lourd.

- Je te tiens!

Je lançais un regard vers le mage avant que celle au sabre ne saut vers moi. Que faire ? Je levais mon fusil et tirais. Elle prit feu comme une allumette avant de se rouler au sol dans le liquide vert. Je tirais ensuite sur les deux autres mages. Minutes ! Il en manquait un !

Ce fut comme une odeur de poudre avant qu'une fumée ne se répande autour de moi. Le liquide ne me collait plus au sol, mais je n'avais pas le temps de m'échapper. J'activais mon Take Over et prenait ma forme Gloutony avant d'utiliser Queen, cela ne me prit pas plus de deux secondes. Ma cape me protégea de la plus grosse partie de l'attaque explosive. Bien que je ne peux empêcher un peu de cette fumée à se retrouver avec moi en dessous. Toujours était-il que je n'avais presque rien à part les oreilles qui bourdonnaient.

Ce salopard m'avait eut pendant que je m'occupais de ses camarades, quelle lâcheté de m'attaquer dans le dos. Et en même temps, j'avais fais pareille. Furieuse je me retournais en me changeant en Anger. Dans mon mouvement je recouvrais ma lame de magie pour utiliser Slash Anger. La magie trancha l'air avant de l'attraper dans le ventre. Il se tient tendis que le sang coulait et m'envoya une autre attaque ; une sphère de fumée qui bien que petite ne présageait rien de bon. Je plongeais sur le coté avant de créer dans ma main une sphère noir ; Veine Anger. En trois pas rapide je me retrouvais à sa taille alors que son attaque explosait dans mon dos. La mienne le frappa en plein ventre pour le mettre hors d'état de combattre.

Projetée par l'explosion j'enfonçais un peu plus la sphère dans son ventre en tombant avec lui plus loin au sol. Si le boucan d'avant n'avait pas suffit, là il n'y avait plus aucun doute. Les murs bougèrent un instant, des morceaux tombèrent au sol, mais le temps que je me relève ça c'était calmé. La vache, finir dans un éboulement c'était vraiment naze non ?

Je me redressais pour faire rapidement les poches avant de foncer vers l'entrée pour tomber nez à nez avec une gamine ?! Et pas la petite de rue, c'était genre cheveux blonds ondulés coiffé comme une poupée avec la tenue rouge a dentelle et tout ! Elle me fixait avec de grands yeux alors que j'avais toujours mon armure noire sur moi, et quelques goûtes de sang qui tombaient. Son air enfantin et innocent devient bien vite moins agréable, surtout quand le sol se mit à trembler. Je reculais d'un pas pour stabiliser ma position avant de tirer avec mon fusil vers elle. Les flammes rencontrent un mur sortit du mur de gauche. Mage de la terre ? La gamine ou bien…

A ma droit la parois s'ouvrit pour laisser un type bondir sur moi. Je plongeais au sol en donnant un coup d'épée vers le haut. Je le touchais, mais pas assez. Une coupure au tibia, il me fixa en fronçant les sourcils. Le mur sortit du mur retourna à sa place et la gamine approcha alors que des animaux en terres cuites rampaient, volaient, sautillaient autour d'elle. Que faire ?

La réponse arriva avec une vague des créatures qui foncèrent vers moi. Le mage de terre disparu par le sol alors que je donnais bêtement des coups d'épée en tirant dé que je le pouvais vers la gamine. Les flammes rendirent plus fragile les bestioles qu'elle utilisait pour se défendre, alors qu'aucune arrivaient à me toucher. Où était l'autre ? Je n'avais pas le temps d'y penser qu'un ours grand comme un vrai apparu entre les chiens et les lapins. Il avait l'air plus solide et plus dangereux, presque vrai même. Je concentrais ma magie sur ma lame et envoyais un magnifique Slash Anger vers la créature qui recula en poussant un grondement très peu animal. Le sol sous mes pieds ramollit, comme s'il devenait du sable. Je sautais en répétant l'attaque pour briser la créature en passant par dessus. Par chance le plafond était assez haut, par mal chance le mage de la terre m'envoya violemment au sol en faisant tomber un rocher sur mon dos en plein vole.

Écrasée par le poids, j'activais ma bijarme Léos, un lion d'acier qui d'un coup de patte brisa le rocher et me délivra. Si j'étais pas déjà furieuse je l'aurai été avec un coup si pathétique. Mon dos était un peu endoloris, mais cela allait passer bien vite. Je le savais, car je n'avais pas le temps de me reposer ! Mon lion gronda avant de foncer sur la gamine qui fixa avec fascination l'animal. Dans un tel moment ?! Dans d'autre circonstance oui, mais là ? Là le gros chat lui brisa le cou d'un coup de mâchoire.

- Anya ! Comment as-tu osé?!

Bien que j’eus envie de répondre, je gardais le silence en changeant d'apparence pour Sadnesse. Le mage de terre me fixait rageusement avant d'arquer un sourcil. Venait-il de me reconnaître ? Ce n'était pas lui que je cherchais, mais il semblait avoir compris une chose et bien vite cela se transforma en peur. Sombre idiot, il venait de réaliser que seul sa mort comptait.

Take me Im alive. [Embarque-moi, je suis vivante.]
Never was a girl with a wicked mind.
[Je n'ai jamais eu un mauvais fond.]
But everything was better when sun goes down.
[Mais tout semblait mieux au crépuscule.]
I had everything, opportunities for eternity.
[J'avais tout, des opportunités pour l'éternité.]
And I could belong to the night.
[Et je pouvais appartenir à la nuit.]
Your eyes, your eyes.
[Tes yeux, tes yeux.]
I can see in your eyes.
[Je peux voir dans tes yeux.]
Your eyes.
[Tes yeux.]


Je fredonnais en avançant vers lui alors qu'il reculait d'un pas. Il leva les bras et un muret apparu devant moi. D'un bond je passais au dessus pour atterrie juste devant lui. Il essaya de ma donner un coup de dague, mais son bras et sa posture mal assurée me permit de le déséquilibrer d'un simple croche pied. Il tomba au sol en me fixant, de toute évidence le corps à corps avec les armes n'était pas son truc.

La flamme de colère que j'avais aperçue avait laissée place à celle de la peur, mais il allait lui falloir plus que ça pour fuir. Il le savait et bien vite d'un mouvement désorganisé il recula en m'envoyant un rocher depuis la droite. Il se releva, c'était déjà un peu mieux.

-Tu n'es qu'une gamine ! Je t'ai pris pour la Sinful… quel idiot...
J'avais donc une mauvaise réputation ? C'était bon à savoir, mais la peur était toujours là et à raison. L'absence de réponse en était une bien plus convaincante. Il ne voulait pas le savoir, mais a chaque pas que je faisais vers lui une vague de panique le prenait. Sauf que derrière lui se tenait mon bijarme Léos. Immobile tel une statue, silencieux comme seul pouvait l'être un être sans vie. Le mage le toucha à peine du bout des doigts. Il sursauta avant de frapper du pied, la sol bascula, je fis revenir ma bijarme à moi. En un éclaire il redevient un bijou alors que la grotte semblait s’effondrer sur elle même.

Il avait assez de force pour faire ça, mais pas pour me coller une pattée ? C'était quoi son problème ? Je n'avais pas trop envie de le savoir, mais quand je fis mine de courir pour passer à coté de lui, il fit monter un mur qui boucha la sortie. Fumier !

-Je te laisserai pas t'en tirer vivante!

- Ce n'est pas ici que je meure.
Mes mots le percutèrent, il comprit que non seulement sa vie était entre mes mains, mais que si il ne faisait rien celle de ses camarades allaient aussi s'arrêter cette nuit. Bien souvent les gens se berce d'un doux songe héroïque, même les connards finis. Ce fut son cas et il hurla de rage avant de lancer vers moi des lances en pierres. Je bondis sur le coté avant de pivoter en coupant la pierre d'un geste rapide. Ma lame vibra, m'annonçant qu'elle ne voulait plus jamais gouter quelque chose du genre soit peine de se briser.

Je n'avais d'autre choix que d'en finir rapidement et pour ça je ne connaissais que trop peu de solution, mais la plus radicale selon moi était… Furios ! Je changeais d'armure, passant à l'Anger en un éclaire avant de courir vers lui. Épée en main un nuage de perles noires s'échappa de mon armure. Un pique me frôla et il fut repousser par une vague d'explosion. Un nuage de poussière terreux s’éleva alors que je fonçais sur mon adversaire. La poussière me gênait à peine alors que je donnais une forme semblable à la mienne à une partie de mon nuage qui fonça droit sur le mage. Je partais légèrement sur le coté en ralentissant d'un temps le pas, de manière à me décaler de manière discrète et sans pouvoir laisser entendre une différence dans le rythme du pas.

Une lance fendit la poussière pour arriver vers moi, je décalais mon nuage et le faux moi avant de m'écarter de justesse pour diviser un peu plus mon attaque. Il se retrouva cerné par un nuage qui plongea sur lui tel un être vivant. Armé D'une lance, les avants bras recouvert de terre pour parer le coup à prévoir, il se retrouva à embrocher un nuage de perles qui explosèrent. L'envoyant ainsi droit vers moi qui l'avait contourné avec agilités. Je lui donnais un violent coup d'épée dans le dos avant d'envoyer sur lui le reste de mon Furios qui le renvoya dans l'autre sens. Il percuta son mur avant que je ne lance mon Espaza pour le bloquer et l’achever.

Enfin fin, la grotte continua pourtant de s'effondrer ! Je courue vers le mur pour prendre mon arme et donner trois coups avant d'enfin trouver l'air libre. La colline bougeait pour s'affaisser sur elle même. Heureusement que je n'étais plus dedans...

[14-1E-2E-1D-1D-1B-4D-1C-1C-1C-1A=0]
[Magie utilisée♦ 1 400 / 5 200 ]
Groupe 1~►[0S-0A-0B-0C-0D-0E]~[0]
Groupe 2 & 3~►[1S-2A-2B-4C-5D-0E]~[13]





Direction la ville.
Etape 2

Murmure du crépuscule. Ode à la vie du chant de cigales alors que la terre cessait de bouger. La lune avait déjà pas mal avancée dans sa course alors que la mienne se faisait attendre. Je devais me dépêcher, je le savais que trop, mais durant un instant, j’admirais le ciel. L'air frais, le vent doux qui venait caresser ma nuque alors que je laissais ma magie se disperser pour l'économiser.

Inspiration, expiration. Je rangeais un peu mes armes, fouillant mes poches avant de compter jusqu'à dix pour me mettre en route. Rester calme, m'ordonnais-je en marchant d'un pas déterminé vers les lumières des maisons. De loin je vis une porte s'ouvrir avant de voir des personnes courir vers moi, où plutôt, vers la colline effondrée.

Inspire, expire ! Je pivotais sur moi-même au moment où un homme arriva à ma hauteur. Point en arrière, sourcil froncé, il hurlait en lançant maladroitement son point. La magie couvrit sa peau, une simple augmentation, pathétique. J'évitais, glissant sur un pied en me penchant, l'autre venant l'attraper au cheville avant que je de conne un coup de talon sur son crâne. Un son de craquement à l'instant où le reste de son corps tenta de suivre le mouvement de sa tête et de sa nuque tordue. Il n'y avait aucune chance que la toupie humaine se relève un jour.

Le coup suivant me manqua de peu, mais j'avais eu le temps de le voir venir. Une épée, assez large pour être un espadon, arriva droit devant mes yeux. Je me penchais, poussant à peine sur mes jambes pour me retrouver à faire une magnifique pirouette en arrière. Agile et rapide, je pivotais en posant une main, l'autre dégainait déjà pour parer le coup suivant. Flexible et rapide, je me retrouvais sur mes pieds en me servant du troisième coup qui venait de son pied. Un jeune homme d'apparence, mais je pouvais clairement voir sa peau former d'étrange épée. Plusieurs volèrent au-dessus de lui alors qu'il criait en bondissant sur moi. Pas le temps de réfléchir, coup de pied horizontal. Il n'eut pas le temps de parer le coup, mais une de ses armes vient me couper l'épaule droite. Merde, je n'avais pas remis d'armure !

Je profitais de la distance pour sortir et lui lancer dessus une hachette. Il la vit tout juste, mais pas assez, pour l'empêcher de se planter dans son épaule avant de bloquer mon coup verticale qui lui trancha un bras. Son cris strident aurait du me déchirer le coeur, mais il me cassa juste les oreilles. J'arrachais la hachette avant de lui donner un coup dans la gorge alors qu'il était au sol.

Une flèche frappa ma hache, trop tard pour sauver le jeune homme, pas assez pour que je pare l'attaque suivante.

Un énorme pique de glace venu du ciel, tel une météorite, me tombait tout droit dessus. Il était encore haut, mais pas assez pour l'éviter et me mettre à l'abri. Je jurais en m’équipant de Gloutony, mon armure la plus solide. Dans le même mouvement je murmurais Blade[300 magie] en me retrouvant avec mon épée d'Anger en main. J'entendis des mots, mais je n'avais pas le temps d'écouter. Ma magie couvrit ma lame : Slash Anger[170 magie]. Je frappais vers la glace une fois, avant de recommencer. Ma magie sur la lame, seconde coup, identique mais légèrement décalé. Puis un troisième. Mon attaque allait frapper la glace pour la couper, non pas en deux, mais en huit morceaux.

A peine avais-je lancer mes attaques que je retirais mon armure pour rendre à Espaza sa forme sans magie avant de courir vers mes adversaires. Une flèche arriva sur moi depuis ma droite, je la parais de peu avant de sortir mon fusil pour tirer dans la direction de la source e l'attaque. Quelqu'un cria alors que des flammes montaient vers le ciel. De trois !

Deux personnes coururent vers moi, l'une d'elle lança quelque chose que je ne vis pas. A défaut je restais sur ma garde alors que des lettres en acier apparurent devant moi. D'un bond je passais par dessus. Un immense trou apparu là où je devais poser mes pieds !  Par chance, je levais les bras en ouvrant un disque de téléportation juste sous moi pour atterrir un mètre plus loin[ 80 Magie].

A peine avais-je posé le pied au sol que je lançais un lacrima explosif devant moi. Des lettres immenses apparurent en limitant l'explosion, mais pas assez. Une silhouette tomba au sol alors qu'une flèche de glace arrivait droit sur moi. Je la frappais de mon Espaza, qui vibra sous le choc, me donnant mal aux épaules.

Je devais me débarrasser de ce mage de glace ! A peine pensais-je cela qu'une vague de sable me fonça dessus. Je me revit brusquement dans le labyrinthe avec une vague de boue. Mon souffle se coupa alors que je ne bougeais plus, comme si mon corps entier refusais de partir, de se dégager de là. Le sable me frappa, manquant presque de me noyer avant que je n'ouvre un disque de téléportation pour me retrouver a deux mètres de haut. J'utilisais aussitôt Azi. Ma bijarme depuis mes débuts, s'activa, des ailes noires ornées de joyaux, s'ouvrirent pour me porter avant de me poser au sol.

En crachant du sable, je tirais vers les ombres. Des flammes m'éclairèrent et en peu de temps, je peux enfin voir d'où venait les attaques. Deux, non trois personnes hurlèrent. Une d'elle s'effondra aussitôt que je lui donnais un coup d'épée. Les deux autres tombèrent dans un silence sans fin. Mais mon problème n'avait pas diminué pour autant, les trois plus fort que je percevais vaguement étaient toujours là. Je devinais le mage de glace, celui du sable et avec surprise celui de l'écriture. Bien que brûlé, ce dernier était encore debout. Je devais faire vite, car il ne restais plus qu'eux trois, donc soit quelqu'un avait filé en douce pour aller prévenir les autres, soit j'avais encore du pain sur la planche.

Un bruit dans mon dos et  je fis sortir Léo de sa forme de bracelet. Le lion d'acier rugit en sautant sur celui que je n'avais pas vu. J'avais des bijarmes, des armes, des lacrimes et encore un peu de magie en réserve, mais j'avais déjà presque utilisée la moitié de celle-ci. Je devais faire vite et sans traîner, car à cette allure je n'allais pas tenir bien longtemps debout.

Alors qu'on se jugeait en silence, je fis claquer ma langue avant de disparaître grâce à mon anneau d'invisibilité. Le mage d'écriture griffonna dans l'air le mot « Vent ». La bourrasque avait de quoi secouée, mais je n'allais pas me laisser avoir pour autant. J'utilisais vite un disque de téléportation pour envoyer ce vent sur eux par le coté.

J'en profitais pour envoyer Léo sur eux d'un coté avant de courir de l'autre. Le mage déstabilisé par sa propre attaque n'eut pas le temps d'éviter mon Slash[ 80 magie]. Il tomba comme une mouche avant qu'un mur de sable gelé ne me bloque la route. J'entendis, plus que je ne vis, le métal composant Léo se tordre. La bijarme revient à moi en redevenant un bijou, bien qu'il ne semblait rien n'avoir, je me doutais que ce n'était pas le cas. Ma position était dévoilée, mais ce n'était pas grave, j'avais eut le temps de me changer en Anger et de rependre Furios [ 500 magie] autour de moi. Je contournais le mur avant d'éviter un pique de glace alors que le sol devenait plus impraticable que jamais. Les pieds dans le sable, ce dernier me mit à l'horizontal avant de me lever dans l'air. Je claquais des doigts quand enfin, mon nuage noir de perles explosives arrivèrent autour d'eux.

La violence de l'explosion m'envoya plus loin, le sable perdant toute structure alors que des éclats de glace fonçaient vers moi. Je me retrouvais à rouler au sol en tenant mon épée pour ne pas me couper la gorge. Allais-je survivre à cette nuit ? Je me le demandais !

[Mots ♦ 4 698]
[Magie utilisée ♦ 3 020/5 200 ]
Groupe 2~►[0S-?A-0B-1C-0D-0E]~[?]
Groupe 3~►[1S-0A-1B-0C-0D-0E]~[2]




S'affronter et accepter de perdre!
Etape 3

Le monde tournait.

Mes épaules me faisaient mal.

Mon dos était douloureux aussi.

L'air était glacial !

Je me redressais sans prêter attention à mes blessures, je n'avais pas le temps de toute façon ! Alors que la poussière de mon explosion retombait, je distinguais une sphère de glace. Elle se fissura pour lentement s'effriter , mais avant même que je ne puisse avancer, une vague de vent me chassa dans les jambes. Je tombais au sol en roulant sur mon coude droit pour éviter de me faire trop mal avant de redresser la tête.

Éclairée par les flammes, trois personnes approchaient doucement. L'une d'elle boitait, blessée sans doute depuis peu. Une en avant et l'autre légèrement décalée. Merde ! Je n'avais pas été assez rapide que ma cible venait se présenter à moi. Une cape sur les épaules, les cheveux en pétard, il apparaissait clairement comme un arrogant imbu de lui même, mais sans aucun doute, ce n'était pas le mage que je cherchais !

Frustrée, furieuse et agacée, je me relevais avant qu'une trompe d'eau ne vienne droit sur moi. D'un bon rapide, je sautais, roulais et me relevais avant de sentir mon genou gauche douloureux. Ça plus mes épaules, les coupures et mon énergie qui partait en fumée, je n'allais pas être de taille face à ce mage !

Je sortais une nouvelle fois mon fusil, mais je n'avais plus de munition et je le ceux qu'en voulant tirer vers le mage de glace. Un tique sonore et agaçant qui me fit ranger l'arme avant de lancer une hachette sur le pauvre mage qui tenait à peine debout. Il la bloqua avant de crier alors que les autres approchait. Je n'avais pas beaucoup de temps et encore moins de choix !  

Solution de dernier recourt, je courais vers le mage blessé. Il leva les mains pour créer un autre glacier dans les air, mais quand mon épée traversa son torse, sa magie se bloqua. Coupée net, la glace tomba où j'étais avant ma course. Une chaleur trop forte vient vers moi. La lumière d'une sphère de feu ne me laissa pas le choix, Queen[240 magie] ! La cape dans mon dos devient solide et résistante à presque tout. J'aurai préférée ne pas l'utiliser, mais je n'avais plus le temps de chipoter. Je devais agir et vite, arrêter de compter mon énergie et foncer.

D'un mouvement de pivot, je repoussais ma cape derrière moi en chassant les flammes avant de me mettre en garde. Qu'elle ne fut pas me surprise de me voir juste là, a quelque mètres. Identique en tout point, je restais totalement stoïque, médusée. Ce n'était pas une illusion, ce n'était pas moi, je devais rêver.

Convaincue que c'était une illusion, j'avançais avant de recevoir un coup d'épée dans le ventre. Mon armure me protégea, mais j'en eu le souffle coupé avant qu'un lame d'air ne vienne me frapper. Je tombais au sol en ne parvenant plus à respirer. Un instant totalement immobile, je creux que je ne me relèverai pas à temps et cela me fit peur.

«  Debout! » Hurlais-je dans ma tête avant de me redresser plus facilement que je ne le méritais. Des flammes formèrent un cercle à une distance suffisante pour m'empêcher de fuir et me laisser sentir leur chaleur, sans toutefois me brûler ou me restreindre. Je crachais en serrant Espaza dans mes mains. Gloutony était sans aucun doute mon armure la plus solide, mais pas la plus rapide. Je le savais, mais eux… Mage du feu ! Mage du Vent et mage de je ne sais quoi...d' imitation ?

Je devais les mettre à terre, je devais les vaincre même si ! Bordel c'était pas lui le mage que j'avais tant cherché. C'était pas son visage que j'avais vue ! POURQUOI ! J'avais été aveuglée par ma haine au point de ne vouloir, d'espérer et de souhaiter pouvoir le croiser ! Au point de me retrouver épuisée, blessée et en danger de mort face à eux. Que m'avait-il prit ?

«  Tue les.  Bas toi. Arrête de penser, de réfléchir, de chercher une excuse pour fuir. Tue les.»

En fermant les yeux, je compris une chose, j'étais trop naïve, j'étais trop faible. J'avais cherchée à me venger en restant la plus juste que je pouvais. Je ne l'étais pas, je ne voulais plus l'être. Je n'avais pas besoin de l'être. Sinful, c'est le nom que je me suis choisie, fait lui honneur. Sinful, car je suis le désespoir, la colère, la gourmandise, la tristesse, l'avarice… mais aussi l'orgueil ! La paresse ! Je suis faite de rage et de sang. Je suis la haine et le chagrin.

En ouvrant les yeux, je m'appuyais un peu plus sur mon genou blessé. La douleur était là, mais je pouvais la supporter. Je retirais mon armure, serrant plus fort mon arme alors que les flemmes montaient vers le ciel. Le vent souffla alors que d'immense vitre tombèrent autour de moi, aussi dur que la pierre, elles formèrent une prison qui refléta mon visage, mon corps. Mes vêtements couverts du sang de mes victimes, le mien qui coulait de mes mains. Mon propre regard glacial et sans appel. Cette femme que je voyais dans la glace, c'était moi ! Ce monstre que j'acceptais enfin d'être, que j'embrassais fièrement.

Lentement, économisant mes forces, je fis pivoter Espaza pour la mettre au niveau de ma taille, comme si je venais de la ranger, sans fourreau. D'un murmure j'invoquais mon armure, d'une prière je parole je libérais sa puissance. Un mot qui brisa les miroirs avec force. Tous en une seule attaque qui ne se dissipa pas pour autant… Ivener[300 magie]. Des rubans qui sortaient de mon armure d'un blanc pur. Semblable à Despear, semblable à Anger, je portais Sadness avec fierté. Car ce n'était pas eu mes cibles, juste des gêneurs qui allait mourir par leur arrogance.

Alors que les morceaux tombèrent au sol, je vis quelqu'un devant moi, identique a celle que j'étais un instant plutôt. Une sphère de flamme arriva par ma gauche, un vent fort par la droite. Je plongeais en dessous du feu, poussée par le vent avant de bondir vers « mon jumeau ». Quel était cette magie ? Son apparence changea, tirant plus vers l'armure que je portais, sans pourtant autant être la même. Je donnais un coup horizontal avec mon Espaza avant de sortir de ma sacoche la faux que je gardais. La lame surpris mon adversaire qui sauta en arrière, laissant une vague de flamme venir vers moi. Sauter ? Pas le temps ! Je me servis des rubans pour me protéger. Ils brûlèrent en dispersant l'attaque.

La grande faux en main, je tournais sur moi-même, avec rapidité pour l'envoyer sur le mage du vent qui tenta de la dévier. Avec ma force et son tranchant, l'arme frappa de plein fouet le jeune homme qui s'écroula. Un cris attira mon attention alors que les flammes vibrèrent.

Je la ramasserai plus tard, mais avant de foncer vers le mage de feu, je pris un lacrima explosif dans ma main gauche. Il hurlait en pleurant, la colère, je la sentais comme glisser sur ma peau avec autant de tristesse que cela pouvait être possible.  Mon faux moi voulu me barrer la route, mais dans mon élan, je pivotais en glissant sur un pied pour passer en dessous de son attaque avant de lâcher le lacrima. Je plongeais ma main dans ma sacoche en courant plus vite pour arriver sur le pyromane. Il n'eut pas le temps de lancer une autre attaque que je lui donnais un coup de point dans le ventre. Ses mains jointe pour sa magie, je reculais rapidement.

Dans mon dos le lacrima explosa, me poussant vers l'autre. La pierre en main explosa peu de temps après que je ne l'ai lancé sur le gêneur. Pratiquement prise entre deux feux, je me retrouvais une nouvelle fois au sol. Le souffle court, la fumée aveuglant tout. Mon adversaire quand à lui était brûlé, ses habits avait laissé place à son torse en sang. Si il survivait, c'était alors par chance.

A genou je reçu en coup en plein visage. Le choc m'assomma un instant alors que je revenais à moi au sol, Espaza hors de vue et de main. Merde !!!


Mes épaules me faisaient mal alors que je m'appuyais sur un coude pour me relever. L'homme qui avait reprit son apparence normal marchait vers moi. Pas besoin de sentir quoi que se soit, la rage était gravée sur ses traits tirés par la tristesse. Il frappa vers moi, mais sans comprendre comment, je reçue en coup dans le dos. En tombant à genou, je crachais du sang avant de regarder par dessous mon épaule. Un miroir !

Il m'attrapa les cheveux pour me redresser le visage avant de me tirer encore, me forçant à me lever. Je serrais les dents en plissant les yeux avant de tenir son bras. Son point me coupa le souffle, juste dans le diaphragme. Impossible respirer, j'étouffais littéralement quand un autre vient me donner la nausée.

Mage Mimétisme rang S et Miroir rang B




Survivre coûte que coûte!
Etape 3


Désarmée, nauséeuse et sans air. Chaque coup me poussait un peu plus vers un vide qui m'effrayais. Je me sentais si faible, comme si mon corps entier voulait que j'abandonne. Un instant et le noir me frappe, l’obscurité et le silence. Il n'y avait plus rien. Pas de douleur, pas de souvenir ni de pensée. Cela dura si longtemps… pourtant, quand j'ouvris les yeux, le temps s'était comme arrêté.

«  TUE LE ! »

Je sentis ma gorge vibrer d'un grondement sauvage alors que j'attrapais sa gorge. Sans air je mourrais, mais quand celle-ci semble si proche, tous les muscles trouvent une nouvelle force. Ma magie couvrit brusquement mon corps, ma vision se troubla. Il frappa, mais son poing craqua sous la couche solide de magie qui formaient petit à petit des piques. Un coup de pied sur son flanc et l'explosion le repoussa, me permettant de pivoter avant d’enchaîner avec l'autre jambe. Explos![ 490 magie]. Une nouvelle explosion et il me lâcha, moi pas. Je lui envoyais mon poing en plein visage. Je ne devais pas le lâcher, parce que je ne voyais plus rien ! Le choque le fit crier, l'explosion me fit perdre le contacte. Je savais toutefois vers où il allait.

D'un pas tremblant, les dents serrées à me les briser, je sautais sur lui pour lui donner un coup de coude. Il essaya de se protéger, nouvelle explosion. Repoussé et éloigné par celle-ci. Je sentais mon corps trembler, chacun de mes muscles me suppliaient d'arrêter, mais j'avais encore de la réserve.

J'attrapais le masque qui m'aveuglait, je l'arrachais en sentant ma peau s'écorcher. J'ordonnais à ma magie de sortir en hurlant «  Furios » ! [ 500 magie]. Un vague de nuage aux reflets rouges sortit de mon armure.

La lumière du soleil me fit mal au yeux, mais la vue de l'homme au sol la peau brûlée par endroit, ne me suffisait pas.Je voulais voir son corps tomber en morceau. Je fondais vers lui, tel un animal affamé alors qu'il cria. Un miroir tomba devant moi, me renvoyant mon reflet et quand je frappais la glace pour la briser, l'explosion qui me revient, ne m'empêcha pas de tenir debout. Je sentais mes os brisés bouger, mais soutenu par mon armure qui se fissurait, je refusais de renoncer. L'énorme nuage sombre tomba sur lui, l'encerclant pour le noyer dans une explosion violente. Je fus envoyée au sol à plusieurs mètres.

Incertaine qu'il ait eut son compte, je grondais en appelant autant de magie que je pouvais encore mon Furios [500 magie], pour le frapper une nouvelle. Ce ne fut qu'alors que je m'appuyais sur mon coude presque indemne, que je laissais ma magie disparaître. J'étais presque à court, mon corps me faisait mal, plus mal que jamais. Respirer était douloureux, je devais avoir des cotes cassées.

Le soleil se levait alors que des habitants, intrigué par le silence et l'espoir de la fin du combat, sortirent de leur maison pour venir voir. Je me roulais sur le ventre avant de forcer sur mon bras pour m'asseoir sur mes talons. Et là, soulagée d'être en vie, soulagée d'avoir «  accomplis » ma vengeance, je hurlais à m'en déchirer les cordes vocales et vider mes poumons d'air. Je hurlais en pleurant de joie, bordel j'étais en vie ! Par un miracle que je ne connaissais pas, je vivais après avoir vaincu mes ennemis ! Et Qu'est-ce que j'en étais fière ! Orgueilleuse même !

Le monde se mit brusquement à tourner, à bout de souffle je fermais les yeux alors que quelqu'un approchait. Qu'avais-je fais ?


Ce ne fut qu'un bout de trois jours d'un sommeil réparateur que je reviens à moi. Aucun n'avait survécu, et ceux qui avait échappé à ma lame, ne l'avait pas été par les villageois et la justice. Je peux récupérer ma faux, mon épée, mais je ne voulais qu'une chose, oublier Malba, oublier ma souffrance. C'était impossible, il ne me restait plus qu'à me reposer...

[Mots ♦ 6 885]
[Magie utilisée ♦ 5 070 ]=> magie restante 130 / 5 200


Codage by Lamire

_________________

GuildePrezRelaRp?Abs
Ma couleur=#cccc00
Signa:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le vieux monde est de retour [ Rang S][T]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaos dans le Vieux Monde
» Echange et Vente d'un peu de tout .
» LA LUSTRIE ET LE VIEUX MONDE
» Règlement officiel de la Ligue du Vieux Monde
» De retour au mistral BAGARRE GENERALE Entre vieux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail The New Darkness :: Zone RP :: Fiore Island :: Dead Island-