Fairy Tail The New Darkness


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité
Le forum fête ses deux ans le 10/03, on remercie tout les membres qui le font vivre.
Nous avons changé les top site. Pensez à voter tout les 2 heures, vous pouvez gagner des xp et des joyaux

Partagez | 
 

 Post Fight, Un paquet bien étrange! [Rokoujou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 399
Date d'inscription : 01/11/2015
Age : 21
Localisation : Vaya Island

Feuille de personnage
Expérience :
497/2170  (497/2170)
Réserve de magie:
6200/6200  (6200/6200)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage de Dead Sun
Envoyer un MP

Mage de Dead Sun
Kyria Sinful
MessageSujet: Post Fight, Un paquet bien étrange! [Rokoujou]   Mer 16 Aoû - 16:55








Post Fight, Rokou le colis.


Saveur ferreuse du sang.
Parfum entêtant d'un monde en ruine.
Douleur exquise de l’existence.
Ô parole d'un temps fini, je me souviendrai de la promesse d'un monde meilleur. Je me rappellerai qui tu étais et qui tu deviendras. Je me battrai pour cet avenir tout en priant à ta mémoire.

Rokoujou, un alié, un ami même, si on ose le dire. Je ne le connaissais que peu, mais le fait qu'il soit dans mes bras, à le rassurer fut un des gestes les plus doux que je pouvais offrir. Car c'était pour moi, le sentiment le simple et le plus pur, l'affection, de l'amour, peut-être sur un sens plus léger.

Il serra ses bras autour de moi, un remerciement silencieux, il n'y avait pas besoin d'avoir de mot. Pourtant, il semblait être encore trop loin de la réalité pour pouvoir parlé. Je comprenais bien, moi aussi à une époque je préférai le silence à toutes expressions… Mais quand enfin il me lâcha, je vit quelque chose qui ne me plus pas vraiment dans ses yeux. Comment pouvait-il sembler avoir trouver une solution à un mal que je connais sans y voir d'échappatoire !?

D'un pas, puis d'un autre, il s'éloigna de moi. Je me sentais brusquement vide, abandonnée une fois de plus, ce n'était pas ça, c'était même loin d'être ça. Je ne comprenais pas. Quand il parla, je ne compris pas tout, sauf Crocus, chambre d’hôtel. Je devais avoir plus mal que je ne le croyais… je devais délirer, car la suite… cette étrange façon de me dire qu'il partait, cette étrange manière de s’enfermer !

Pourquoi ? Je m'approchais du cocon qui reposais au sol. Les combats avaient prit fin, Shiro et Hibari nous avaient défendu, moi j'avais été incapable sur la fin. Je devais encore m'améliorer, apprendre à mieux gérer ma magie… et en même temps, je ne voulais plus l'utiliser !

Des personnes allèrent dégager les décombres, d'autre arrivèrent pour soigner. Le monde, on venait d'être à nouveau en contacte avec l'extérieure et cela laissait s'échapper un lourd poids qui était sur mes épaules. Un vertige me prit et je manqua de perdre conscience. Je ne pouvais me le permettre, j'avais déà une nouvelle mission sur les bras.

Une personne s'arrêta près de moi, elle ne tarda pas avant de recoudre mes plaies en me disant de ne pas bouger. Dé qu'elle eut fini, je pris le cocon. Moi, obéir à quelqu'un ? Je n'avais pas vraiment le temps de m'occuper des autres, Rokoujou m’inquiétait trop.

A plusieurs reprisent des personnes me regardèrent, quelqu’une vinrent à me rencontre pour savoir ce que je transportais. La même réponse à chaque fois : Un ami blessé. L'instant suivant je me glissais hors de la vue de la personne qui allait chercher de l'aide. Je n'avais pas besoin d'aide.

Quand mes forces commencèrent à me manquer, j'usais de Léo, ma bijarme lion d'acier géant. Pour nous transporter.

Une fois arrivé je pris une chambre pour moi, j'ignorais quelle était celle de mon Ami, mais il m'avait parlé d'un Archéologue, j'allais bien le trouver en posant des questions à la réception. Toutefois, je devais me reposer et manger, parce que je n'allais pas tenir debout encore bien longtemps. Je couchais le cocon à coté de mon lit avant de m’effondrer dessus. Épuisée, blessée et troublée. Que faisait mon ami ? Pourquoi un tel… sors ?



Codage by Lamire

_________________

GuildePrezRelaRp?Abs
Ma couleur=#cccc00
Signa:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 20
Localisation : Se balade quelque part dans Fiore

Feuille de personnage
Expérience :
316/660  (316/660)
Réserve de magie:
4400/4400  (4400/4400)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage Indépendant
Envoyer un MP

Mage Indépendant
Rokoujou Kyōfū
MessageSujet: Re: Post Fight, Un paquet bien étrange! [Rokoujou]   Mer 16 Aoû - 21:24





Enfermé dans son cocon, Rokoujou se retrouvé enfermé presque hermétiquement. Les sons, même les plus proches, lui paraissait être un murmure inaudible et les secousses ne le gêna pas, grâce aux files intérieur qui le maintenait stable. La route ne lui paru pas longue, tout simplement parce qu’il ne l’avait pas vécu. Physiquement, Rokoujou est encore calme et intérieurement, il découvre son monde. Ce qu’il va définir comme corps astral est l’apparence qu’il emprunte à son imaginaire et ses souvenirs de lui-même. Il avance dans un espace complètement bleu, en haut, en bas, sur les côtés, tout est bleu ciel, comme s’il marchait dans les airs. Il marche pendant une dizaine de minute, en tout cas, dans ce monde intérieur, il le ressent ainsi. A un moment, en se retournant hasard, il fait nez-à-nez avec une femme. Semblant avoir 40 ans, son visage est légèrement attaqué par les rides, des yeux verts pommes et des longs cheveux blancs, habille d’une blouse blanche. Elle sourie d’un air bienveillant et s’adresse à Rokoujou avec cette voix qu’il a si souvent entendu dans sa tête :
« -Tu vas bien, mon fils.
-Qui êtes-vous ? Demande-t-il
-Eh bien, je suis ta mère.
-J’ai une mère ?
-Bien sûr, comme tous les enfants du monde.
-Qu’est-ce qui me prouve que c’est vrai ?!
-Alors, tu m’as vraiment oublié ? Tu m’as vraiment remplacé ?
-Remplacé ? De quoi vous parlez ? Comment ça je vous ai oublié ?
-Je suis ta mère, je t’ai élevée jusqu’à tes cinq ans, jusqu’à que tu disparaisses sans prévenir. Je t’ai cherché partout, je désespérer le jour où je te reverrais. Tu n’arrivais pas à entendre ma voix il y a quelques années de ça. C’est grâce à cette femme, Kyria qui t’a embrouillé l’esprit avec sa magie, tu as enfin pu m’entendre.
-Je ne vois de quoi vous voulez parler. Tout petit j’ai été à mes cinq ans à un orphelinat, puis je me suis enlevé par des hommes qui voulaient faire de moi un enfant soldat. Ils m’ont enfermé trois jours durant lesquelles je n’avais pas eu à manger et à boire. Seulement la compagnie des araignées. Je me suis échappé grâce à elles. Vous n’existez nulle part dans mon histoire !
-T’as mémoire s’est altéré pour te faire oublié tout ces moments, c’est triste.
-Ma mémoire va très bien !
-C’est triste, commence-t-elle à pleurer, trop triste, tu ne te souviens pas.
-Eh, c’est quoi votre problème, j’ai rien dis de méchant. »

D’un seul coup, une aura noir naquit autour de la femme, elle grandit jusqu’à envahir tout l’espace bleu. La femme se met à flotter, ses cheveux ondulent et ses yeux deviennent complètement rouges. Elle relève la tête en hurlant :
« -Et là ça te rappelle quelque chose ! »

La vue cadavérique de la femme fait naître une sorte de flash-back instantanée où il a déjà vu ce visage, cette horreur, cette femme. Cet évènement intérieur fait réagir le corps à l’extérieur. Rokoujou commence à trembler, voir convulser faisant même trembler le cocon désormais à côté du lit de Kyria où elle repose.

_________________
La Folie:
 


Ma couleur dialogue : #009900
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Rokoujou/?ref=bookmarks
avatar
Messages : 399
Date d'inscription : 01/11/2015
Age : 21
Localisation : Vaya Island

Feuille de personnage
Expérience :
497/2170  (497/2170)
Réserve de magie:
6200/6200  (6200/6200)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage de Dead Sun
Envoyer un MP

Mage de Dead Sun
Kyria Sinful
MessageSujet: Re: Post Fight, Un paquet bien étrange! [Rokoujou]   Lun 21 Aoû - 15:21








Post Fight, Rokou le colis.


Le matelas était un peu dur et poussiéreux, mais cela me rappelait la maison… Je n'avais aucun mal à me souvenir de ma mère, préparant à manger alors que je coupais avec elle les légumes. De son sourire et ses longes cheveux d'or. Sa belle voix et son parfum de lilas. J'avais d'elle cette image gravée dans mon esprit, une image douce et agréable. Un souvenir comme beaucoup d'autre, mais il était le plus précieux pour moi.

Notre maison n'était pas très grande, en bordure de forêt, exactement comme la mienne sur Vaya. Un jardin qui s'enfonçait dans les bois où le soleil était tamisé par les feuillages. Quelques roches couverts de mousses émeraudes et le parfum du ruisseau au loin. Une senteurs douce et parfois, sucrée par les fruits des arbres ou les légumes du potagers.

Comment oublier un paisible bonheur sans pareille ?

Durant un instant qui me semblait être une éternité, je me voyais racontant mes aventures à ma mère. Elle riait alors que nous buvions du thé. Du thé à la rose blanche, son préféré... sans doute était-il plus sucré que le mien, mais ce n'était pas grave, j'aimais la légèreté de l'amertume du thé trop longtemps resté dans l'eau chaude. Ce parfum qui me faisait sourire. Cette maison un peu poussiéreuse et pleine de bonheur… ça me manquait. Pourquoi est-ce que ça me manquait autant ?

Le bruit à coté du lit me réveilla, la douleur pulsa à travers mon corps endoloris. J'eus la nausée alors que j'essayais de me redresser. J'avais faim, soif et mal, si mal… L'une de mes cicatrices me lançait, ravivant à chaque mouvement mes cauchemars vivant.

Il me fallut quelque seconde pour réaliser ce qu'il se passait. Un temps durant lequel je restais assise à regarder le matelas. Mon esprit divaguait, perdue et puis la seconde suivante, je reviens à la réalité.

Le cocon dansait presque sur le sol. Je ne savais pas quoi faire à part m'asseoir à coté et essayer de le tenir en place. Rokoujou, que t’arrivait-il ? Je ne pouvais voir à travers les objets où deviner les pensées, mais je sentais que de la tristesse et de la colère tourbillonnait à l'intérieure. Je le sentais comme si des fourmilles me recouvraient.

- Qu'est-ce que je peux faire ?!
A peine la question quitta mes lèvres que je me souviens de ce qu'il m'avait dit. Un archéologue, un ami à lui. Je devais le trouver, mais où pouvait-il être ?

Sans vraiment savoir, je me relevais pour sortir de la chambre. Je laissais la porte ouverte avant de courir à l'accueil.  

- J'ai besoin de votre aide. Mon ami m'a dit de trouver un ami à lui, mais j'ignore son nom. Rokoujou m'a dit qu'il est archéologue. Si quelqu'un demande à voir Rokoujou, vous sauriez l'envoyer dans ma chambre ? C'est important vous comprenez ?
La dame de l'accueil semblait ne pas comprendre, mais mon air grave et mon inquiétude le traduisait pour moi. Elle approuva alors que je retournais dans la chambre. Le cocon était là, mais je ne savais pas plus quoi faire pour aider mon ami, prisonnier dedans. J'aurai sans doute due faire parvenir un message à ma guilde, pour leur dire que j'allais bien, mais je n'y avais pas pensé en partant rapidement. A défaut d'avoir de quoi contacter Franc ou Kusla, je me mis à tourner en rond dans la chambre à la porte ouverte.

Codage by Lamire

_________________

GuildePrezRelaRp?Abs
Ma couleur=#cccc00
Signa:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 20
Localisation : Se balade quelque part dans Fiore

Feuille de personnage
Expérience :
316/660  (316/660)
Réserve de magie:
4400/4400  (4400/4400)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage Indépendant
Envoyer un MP

Mage Indépendant
Rokoujou Kyōfū
MessageSujet: Re: Post Fight, Un paquet bien étrange! [Rokoujou]   Mar 22 Aoû - 1:45





Rokoujou est en train de tomber profondément dans son inconscient. Il se tourne vers son point de chute, soit ce dernier est bien dissimulé par la noirceur du vide, soit il est extrêmement loin. Quelque chose apparaît alors vers le fond. La tête immense de sa mère, horrifique, cadavérique, elle ressemble plus à un zombie qu’à un être humain. Les yeux défaits de leur globe oculaire et la bouche en sang. Elle ouvre grand la gueule pour qu’il puisse relever ce détail. Soudain, alors qu’il ne se passe rien de plus jusqu’ici, il se retrouve enfermé dans une cage, similaire à celle où il a dû passer trois jours sans boire ni manger dans son enfance. Cette cage, où l’a récupéré un de ses kidnappeurs et qu’il a tuée. Cette cage, dans cette pièce humide et sombre, littéralement sous le sol. Une prison où crier ne serait qu’un murmure à la surface. La porte de la prison s’ouvre et apparait encore une fois, cette femme, sa mère. Elle lui parle comme si elle parlait à un enfant :
« -Tu sais, ton père n’est pas vraiment partie. Tu lui ressemble tellement. Je le sens, il vit en toi, il t’a tout légué. C’est magnifique. Alors, je ferais en sorte que tu ne me quitte jamais toi, d’accord, tu vas rester avec ta maman, hein ? Rokoujou-chan. »

Cette femme… il le sait… il le devine… il le sent. Elle est complètement folle. Le départ du père est éternel, la souffrance de Rokoujou est son égale. Rokoujou peut de temps à autres entendre les cris, gémissements, hurlements de sa mère au travers de fins murs de pierres. A cet instant précis, il ne ressent rien, pas une once de pitié. Néanmoins, une deuxième cage apparaît et la personne enfermé… c’est lui-même, avec 16 ans de moins, à environs 5 ans. Il suppose que ça se passe donc un peu après son kidnapping. Il se rend compte qu’il pleure, beaucoup, la femme entre à nouveau et va vers le lui de 5 ans. Elle reste très proche de lui et lui dis :
« -Tout va bien se passer mon chéri. Je ne les laisserai pas te dérober à moi encore une fois. Tu vas rester en sécurité avec moi. Ils disent que je suis folle, mais c’est eux les fous ! Tu es mon enfant ! Je ne peux pas te laisser à eux ! Je ne peux pas te quitter ! Je n’ai pas le droit ! Je serais tout le temps avec toi ! Pour l’éternité ! Allez… repose-toi, dors. Je vais bien m’occuper de toi. »

Encore une autre vision, qui le montre lui vers ses 10 ans. Ses yeux sont vides, plus qu’un gouffre sans espoir ni lumière. Sa mère, un peu plus vielle, s’approche et lui pose une assiette de nourriture devant la cage en lui disant :
« -Allez, tu n’as rien mangé hier.
-J’ai été méchant. Répond-il d’un air absent, déconnecté de la réalité.
-Mais non, tu es très gentil.
-Tu m’as frappé. Continue-t-il sur le même ton.
-Oui, mais je… ce n’était pas pour ça… tu me comprends ?! Y fallait que ça se passe comme ça. Tu le sais non ?! Je suis ta mère, c’est normal.
-D’accord. »

Le souvenir s’efface, et un autre apparaît et la scène qui se découvre, il en a un très mauvais souvenir. A ses 15 ans. Sa mère, encore un peu plus vieille, lui apporte encore une assiette. Son visage est caché par ses longs cheveux. Elle relève un peu la tête et arbore une colère démentielle puis hurle à son fils :
« -Tu vas bouffer dis-moi, ça fait trois jours que t’as rien bouffé, mange ou tu vas crever ! C’est vraiment ce que tu veux !? Tu n’as pas le droit de me faire ça ! Tu n’as pas le droit de partir toi aussi ! T’as rien mangé, t’as pas bougé ! T’es entremêlé dans les toiles d’araignées ! Si tu ne bouges pas, c’est moi qui vais venir te chercher ! Rokoujou-chan ?! Rokoujou-chan ! Ecoute ta mère ! »

Elle ouvre la porte de la cage d’un seul coup et emporte un Rokoujou immobile dans le couloir. Et l’histoire se répète, mais pas sur la même personne. Alors qu’il pensait avoir tabassé à mort un des hommes qui l’avait kidnappé, il découvre que c’est sa mère qui en a reçu le châtiment. Rokoujou comprend que cette histoire de kidnappeur n’était qu’une construction de son imagination, le choc d’être violenté par sa propre mère aimante était beaucoup trop à assumer pour un enfant comme lui. Il s’est défendu à sa manière. Berné par son propre subconscient, c’est aujourd’hui qu’il prend conscience de ce qu’il se passe et que son esprit torturé lui montre sa mère comme un esprit vengeur. Elle vient le déséquilibrer et altère ses actions, ses pensées, le rendant instable. Immédiatement, le vrai Rokoujou ne ressent qu’une profonde colère, une haine sans mesure envers lui-même et sa mère. Pourquoi une telle tragédie s’est-elle jouée ? Pourquoi sa mère a-t-elle fini ainsi ? Pourquoi avoir tout oublié ? Quelle en était le but ? Assaillit par ces questions, Rokoujou ne faisait que se torturer lui-même l’esprit. Il finit par se tenir la tête sentant comme un étau qui se referme sur lui. A sa grande frayeur, il s’agit du souvenir hideux de sa mère qui tente de lui écraser la tête jusqu’à que mort puisse s’en suivre. Il va peut-être finir brisé intérieurement. Tandis que dans le monde réel, son corps bougeant et convulsant dans ce cocon, ce dernier se met à craqueler. Le cocon devient fragile, se fissure un peu plus et éclate lorsque la main de Rokoujou en sort subitement. Il n’y a rien d’autre qui s’extrait de l’ouverture. Il n’y a que la main de Rokoujou qui s’agite à l’extérieur suivit d’un hurlement mélangé à la douleur et la rage. Il doit se sortir de là. Il doit échapper au souvenir vengeur de sa mère ou il finira brisé… psychologiquement.

_________________
La Folie:
 


Ma couleur dialogue : #009900
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Rokoujou/?ref=bookmarks
avatar
Messages : 399
Date d'inscription : 01/11/2015
Age : 21
Localisation : Vaya Island

Feuille de personnage
Expérience :
497/2170  (497/2170)
Réserve de magie:
6200/6200  (6200/6200)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage de Dead Sun
Envoyer un MP

Mage de Dead Sun
Kyria Sinful
MessageSujet: Re: Post Fight, Un paquet bien étrange! [Rokoujou]   Mar 22 Aoû - 18:45








Post Fight, Rokou le colis.

L'angoisse de l'attente. La peur qu'il ne se passe rien ou que tout peu arriver. Je tournais en rond, mais j'avais trop mal pour continuer à bouger de la sorte, alors je m'assis sur le bord du lit. Le cocon à mes pieds étaient calme, silencieux, pendant ce qui me paru être une éternité. Que faire ? Je n'avais rien d'autre, rien que je puisse faire. C'était atroce, cette impuissance face à laquelle tout m'échappait.

En fermant les yeux, je me souviens de la cage dans laquelle j'avais été jetée avec un autre mage. Cette cage qui m’entraînait vers une grotte, m'empêchant de voir la lumière du jour. De sentir l'air frais et de respirer. Cette caverne qui était la cachette de Full Dreams. Le cauchemar revenait, douloureux, atrocement douloureux. Ce maudit fantôme du passé que je ne parvenais pas à chasser.

Des yeux dorés se dessinaient dans mon esprit, les miens quand je prends ma forme d'Anger. Des yeux de haines, de rage et d'une sauvagerie sans nom. C'était une autre part de moi qui avait prit place peu après avoir quitté la grotte. Meurtrie, la chair gravée à jamais par mon incapacité. Celle là même qui grandissait à l'instant. Ne pouvoir rien faire, chaque mouvement était inutile. Supplier que quelqu'un me vienne en aide, crier à tue tête après un espoir. Qu'attendais-je ?

Une profonde inspiration et j'ouvris les yeux, le cocon se mit à bouger. Je me jetais à genou pour le tenir. La consistance était… différente, dur. Le moindre son me paru être amplifier. Des craquements, rêvais-je ? Une fissure se dessina sous mes mains, je reculais un peu, m'attendant à le voir sortir en explosant la carapace, mais je ne vis qu'une main.

Je savais quoi faire. Attraper cette main et avec force et contrôle briser cet abris. Ce que je fis rapidement. Je tenais sa main de main main gauche avant de me redresser pour me mettre juste au dessus de cocon. Le donnait alors, avec autant de force que possible, un coup qui aurait fait trembler les murs. Si fort que l'impacte fissura de plus belle le cocon avant de le briser. Il s'ouvrit alors que je serrai toujours cette main.

Calme, déterminée, je le tirais pour le redresser. Il devait bouger, il devait voir où il était. Peu importe sa peur, peut importe ce qui allait se passer. Cette main je ne la lâcherais pas.

- Rokou.
Je grondais son nom, avec fermeté, inquiétude. Je voulais m'assurer qu'il allait bien alors que mon geste venait de faire sauter plusieurs fils à mes blessures. Peu importe, il était ma priorité pour l'instant. Je ne comptais pas laisser un ami s'enfermer une nouvelle fois de la sorte.

Aussi, dé qu'il fut sur pied, je lâchais sa main pour passer mon bras autour de ses épaules et le plaquer contre moi. Un geste un peu violent venant de moi, mais parfois un bon choc remet les idées en place. Non pas que je voulais lui faire mal, mais j'avais presque du mal à croire qu'il était bel et bien sortit de ce truc.

- Comment tu te sens ?
Mon sourire de soulagement ne trahissait pas à quel point j'avais eu peur qu'il reste dedans. Qu'il ne veuille pas en sortir, ou qu'il en sorte en étant quelqu'un de complètement différent. Même si il n'avait pas encore parlé, je le sentais, c'était toujours Rokoujou.

Codage by Lamire

_________________

GuildePrezRelaRp?Abs
Ma couleur=#cccc00
Signa:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 20
Localisation : Se balade quelque part dans Fiore

Feuille de personnage
Expérience :
316/660  (316/660)
Réserve de magie:
4400/4400  (4400/4400)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage Indépendant
Envoyer un MP

Mage Indépendant
Rokoujou Kyōfū
MessageSujet: Re: Post Fight, Un paquet bien étrange! [Rokoujou]   Mer 23 Aoû - 3:08





Intérieurement Rokoujou résiste de toute ses forces pour lutter contre sa mère. Ces deux mains qui lui écrasent la tête vont finir par le broyer. Il n’arrive plus à tenir, sa force n’est pas suffisante, son esprit est meurtrie au point de ne pas pouvoir accepter cette réalité. Soudain, il sent quelqu’un lui attraper la main droite, il est attiré d’un seul coup échappant ainsi à l’étreinte mortel de sa mère. Une lumière vive le ramène à la réalité. Tout est flou : vision, ouïe, parole… il atterrit. Il entend brièvement quelqu’un l’appeler :
« -Rokou. »

Il sent que cette personne est ferme, qu’il y a une certaine dureté dans cette parole pourtant emplit d’inquiétude. Il sent son corps changer de position, il n’a pas complètement ouvert les yeux, il se sent debout, mais convalescent. Il regarde à sa droite la personne qui soutient son corps et qui lui demande :
« -Comment tu te sens ? »

Avant que ne lui apparaisse la première chose qu’il verra depuis sa sortie de son cocon, un flot d’image et de pensée survolent son esprit, il pense intensément :
« -Je ne savais pas ce que c’était que d’avoir une famille, une mère. J’ai entendu dire que les parents étaient là pour protéger leur enfant, l’instruire, le voir grandir avec le sourire, le voir libre et heureux. Ce que j’ai eu… n’était pas une mère, ce n’était pas ma mère. Je n’ai jamais eu de mère, elle n’existera jamais. Habituellement, ce genre de chose ne m’atteigne pas et pourtant… aujourd’hui, j’ai une vague énorme de regret qui m’emporte. Une tristesse intense qui me prend à la gorge. Est-ce que ça veut dire que j’envie les autres ? Je les envie d’avoir eu une vraie famille, une vie normale… d’être heureux? Qu’est-ce que je peux faire ? Ma mère était folle… je n’ai pas eu l’enfance que je pensais. Je n’ai rien… »

Sa vue revient alors, faisant face à face à ce sourire rassurant de Kyria illuminé par le soleil couchant. De quoi s’agit-il ? Qu’est-ce que cela veut-il dire ? Rokoujou se pose une infinité de question avant de sentir son corps lourd. Il fait un pas en avant, puis se tourne vers Kyria qu’il agrippe aux épaules et l’emporte avec lui, à genoux au sol. Son corps recouvert par des files de soie collant, les bras entourés autour du cou de Kyria, il attrape un file de soie où pend Kumochin, il la dépose sur sa joue et elle remonte dans ses cheveux blancs. Dés cet instant, étreint dans les bras de Kyria, il lui avoue :
« -J’ai un medley de sentiments en moi. Mon ventre est noué comme si on l’avait tordu cent fois sur lui-même. Mon cœur bat si vite qu’il donnerait l’impression d’imploser à tout moment. Ma tête me tiraille de souvenirs, de mots, de peine, une tornade d’images. Mon corps est lourd, je ne me sens presque plus. J’ai eu une mère horrible. Complètement folle. Elle me battait. Elle m’a enfermée durant 10 longues années. J’ai trompé mon propre esprit pour oubliée tout ça, pour ne pas souffrir. La sensation d’être trahit, d’avoir était traité comme un moins que rien. Je ne sais rien. Je n’ai plus rien. Qu’est-ce que je peux faire ? Qu’est-ce qui doit être fait ? J’en n’ai… aucune idée ! Crie-t-il en larme. »

_________________
La Folie:
 


Ma couleur dialogue : #009900
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Rokoujou/?ref=bookmarks
avatar
Messages : 399
Date d'inscription : 01/11/2015
Age : 21
Localisation : Vaya Island

Feuille de personnage
Expérience :
497/2170  (497/2170)
Réserve de magie:
6200/6200  (6200/6200)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage de Dead Sun
Envoyer un MP

Mage de Dead Sun
Kyria Sinful
MessageSujet: Re: Post Fight, Un paquet bien étrange! [Rokoujou]   Mer 23 Aoû - 21:44








Post Fight, Rokou le colis.

Il se tient, effrayé, perdu, je connaissais un peu cela. Ce désespoir, cette réalité qui dérobe tout. Je l'avais refusée, je la refusais encore, mais pas lui. Je l'enviais presque en redoutant ma réalité plus que tout. Le sang que j'avais fais coulé, les visages que j'avais massacré me revinrent en mémoire. Je ne devais pas y penser, pas maintenant, il fallait que je l'aide lui. C'était une priorité.

Il semblait vouloir poser les genoux au sol, je l'aidais, doucement, calmement pour lui permettre de souffler. Pourtant, malgré tout, je continuais de sourire, j'avais mal, peur, mais j'étais rassurée et je refusais de laisser quoi que se soit d'autre prendre le dessus.

Ses bras passé autour de mon cou, je continuais de le serrer contre moi, comme si il était mon frère. Comme un ami proche, je ne le considérais plus comme un camarade ou un alier. Je ne le conaissais peut-être pas beaucoup, mais il avait eu assez confiance en moi pour savoir que j'allais l'aider. Cela me faisait chaud au coeur, je le serrais en retour, avant de poser une main à l'arrière de sa tête. L'araignée manqua de me faire crier de peur, mais je n'allais pas laisser une bestiole briser mon ami !

« -J’ai un medley de sentiments en moi. Mon ventre est noué comme si on l’avait tordu cent fois sur lui-même. Mon cœur bat si vite qu’il donnerait l’impression d’imploser à tout moment. Ma tête me tiraille de souvenirs, de mots, de peine, une tornade d’images. Mon corps est lourd, je ne me sens presque plus. J’ai eu une mère horrible. Complètement folle. Elle me battait. Elle m’a enfermée durant 10 longues années. J’ai trompé mon propre esprit pour oubliée tout ça, pour ne pas souffrir. La sensation d’être trahit, d’avoir était traité comme un moins que rien. Je ne sais rien. Je n’ai plus rien. Qu’est-ce que je peux faire ? Qu’est-ce qui doit être fait ? J’en n’ai… aucune idée ! Crie-t-il en larme. »

A mesure qu'il parlait, à mesure que j'entendais ses mots. Je fermais les yeux le serrant plus fort contre moi. Il hurlait à mon oreille, mais cela ne faisait rien. Je sentais l'agréable chaleur de mon sang couler le longe de mon épaule et de mon dos, mais cela ne faisait rien. Car il avait besoin d'aide, car je ne pouvais lui offrir qu'une chose. Et que c'était à lui de l'accepter. A lui de s'accepter et de devenir qui il voudrait. Il allait devoir ce reconstruire.

- Rokou… rejoins Dead Sun, je t'apprendrais ce que c'est qu'une famille. Tu ne seras plus jamais seul. Je serai toujours là pour t'aider, pour te soutenir. Laisse moi veiller sur toi comme une vraie mère aurait du le faire. Laisse moi t'aider à te reconstruire et a avoir des amis. Laisse moi t'aider a savoir qui tu es.
Je le serrais en pleurant à mon tour, parce que comment ne pas avoir mal ? Comment ne pas sentir sa tristesse, sa colère et son désespoir. Si grand et si lourd, si douloureux pour moi. Pourtant, impossible de le lâcher, impossible de le laisser partir. Qu'il accepte ou non n'avait aucune importance pour moi. Je voulais l'aider, je ne savais peut-être pas comment, mais je voulais faire tout ce que je pouvais.

Ma main de ses cheveux, je le serrais avec le peu de force qu'il me restait. Je le serrais parce que j'avais peur que si je le lâchais, il ne se brise. Telle une tasse que l'on tient en sachant qu'il faudrait la lâcher pour la recoller, mais que si on le fait… des pièces s'échapperaient à jamais.


Codage by Lamire

_________________

GuildePrezRelaRp?Abs
Ma couleur=#cccc00
Signa:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 20
Localisation : Se balade quelque part dans Fiore

Feuille de personnage
Expérience :
316/660  (316/660)
Réserve de magie:
4400/4400  (4400/4400)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage Indépendant
Envoyer un MP

Mage Indépendant
Rokoujou Kyōfū
MessageSujet: Re: Post Fight, Un paquet bien étrange! [Rokoujou]   Jeu 24 Aoû - 16:42





Rokoujou, après avoir hurlé, sent bien que Kyria resserre son étreinte. Émue et gémissante, elle finit par prendre la parole, en larme :
« - Rokou… rejoins Dead Sun, je t'apprendrais ce que c'est qu'une famille. Tu ne seras plus jamais seul. Je serai toujours là pour t'aider, pour te soutenir. Laisse moi veiller sur toi comme une vraie mère aurait du le faire. Laisse-moi t'aider à te reconstruire et à avoir des amis. Laisse-moi t'aider à savoir qui tu es. »

A ces mots, ses tremblements s’arrêtent, il ne gémit plus. Ses yeux grands ouvert il les referme aussitôt et se plonge dans ses réflexions habituelles, entraîné avec ses émotions, ces nouvelles émotions :
« -Une nouvelle famille… tout reprendre à zéro… et faire abstraction du reste ?! Non… non, non. Est-ce que c’est vraiment ce que je veux ? Est-ce que dénigrer des origines dont je ne connais pas tout et me construire une nouvelle vie est vraiment ce que je souhaite ? J’ai été enfermé à cinq ans. Qu’est-ce qu’il s’est passé avant ça ? Qui était mon père ? Qui étaient mes parents avant la catastrophe ? Suis-je née pour quelque chose ? Suis-je née ici dans un but précis ? Ma mère n’aurait pas perdu la raison si mon père était mort d’un simple accident ou de maladie. Un deuil est un deuil. Qu’est-ce qui l’a poussé à m’enfermé ? Je ne sais rien, je ne sais pas tout… … mais la vision d’une nouvelle famille est tellement… éblouissante, j’envie cette idée… mais je ne suis pas prêt. J’ai encore des choses à reconstruire avant d’aller plus loin… je dois…. »

Lentement, il se recule un peu. Il efface l’accolade pour simplement garder ses mains sur les épaules de Kyria. Dés cet instant, il ne le remarque pas, il n’a jamais connu cela. Il sourit de toute son honnête et cela sans s’en rendre compte, avec ces larmes marquées sur ses joues. Une première dans toute sa vie. C’est avec ce renouveau qu’il adresse ces paroles à Kyria :
« -Merci. Merci beaucoup. Seulement, j’ai encore des choses à faire. Je ne pourrais me faire à l’idée que j’avais une vie avant et qu’elle a basculé sans que je n’en connaisse les raisons. J’ai croisé beaucoup de brigands qui connaissait mon nom… et ce n’est pas pour rien. Qui étais-je vraiment avant ? D’où viens-je ? Je dois le découvrir avant de pouvoir atteindre une nouvelle famille. Je serais prêt à te rejoindre, à venir vers toi… quand j’aurais accomplit ce que je veux. Aide-moi si tu le souhaite, je te fais confiance parce que j’ai perçu chez toi, quelque chose de similaire à moi. J’y ai pensé jour et nuit en me demandant ce que pouvais penser une personne qui me comprend. Je n’ai jamais voulu douter de toi après notre rencontre. Parce que cela voulez dire que je doutais de moi-même… … merci encore, merci. Qu’est-ce que tu en penses ? Me laisserais-tu un peu plus de temps ? Me laisseras-tu sécher ces larmes sur ton visage quand je reviendrais avec des réponses ? C'est ce que fait une famille non ?! »

Habituellement, il n’aurait jamais eu besoin de l’approbation de quelqu'un pour faire ce qu’il veut, mais aujourd’hui, Kyria est une personne capable de faire partie de sa vie et s’il y a bien une chose qu’il s’était juré de faire s'il en avait l'occasion : c’est de ne pas négliger les personnes qui te sont chères.

_________________
La Folie:
 


Ma couleur dialogue : #009900
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Rokoujou/?ref=bookmarks
avatar
Messages : 399
Date d'inscription : 01/11/2015
Age : 21
Localisation : Vaya Island

Feuille de personnage
Expérience :
497/2170  (497/2170)
Réserve de magie:
6200/6200  (6200/6200)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage de Dead Sun
Envoyer un MP

Mage de Dead Sun
Kyria Sinful
MessageSujet: Re: Post Fight, Un paquet bien étrange! [Rokoujou]   Jeu 24 Aoû - 17:17








Post Fight, Rokou le colis.

Il m'écouta, il se recula en souriant après avoir réfléchis à voie haute. Je comprenais, atrocement ce dilemme qui m'avait poussé a quitter Golden Age. Plus que tout, j'avais décider de changer de vie, de démarrer une nouvelle et de changer de nom. Kusla aussi il avait été trahi et à ça façon, il avait changé de visage et de vie. Il comptait sur moi autant que je comptais sur lui, sans qu'il le sache. En fin de compte, je m'épaulais plus sur lui et Franc, même sur Yuki et Hibari, que de leur venir en aide. Faisais-je la même chose avec lui ?

A cet instant alors qu'il souriait, émerveillée en apprenant qu'il aurait toujours une personne qui lui tendrait la main. Qu'une famille l'attendait. Toutefois… il disait avoir besoin de reconstruire avant d'aller plus loin… moi je m'étais détruite pour avancer. J'avais brisé celle que j'étais, non pas en reniant qui j'étais, mais en acceptant celle que j'allais être. J'avais tué, j'avais aimé ça et je comptais encore tuer. C'était ainsi, je n'avais pas encore accepté cette réalité, mais je l'avais vécu et affrontée à chacun de mes cauchemars.

Ses mains sur mes épaules, la douleur me lançait, silencieuse et profonde. Mon cœur aussi me faisait mal, parce que je l'enviais. J'aurai préféré accepter et avancer, mais je n'en étais pas capable. C'était ignoble de ma part de le jalouser de la sorte, mais c'était aussi une part de moi… Greed, le péché de l'avarice. Quelle ironie que d'envier celui qui souffrait le plus. Quelle pathétique créature que j'étais par cette émotion.

Il déclina mon offre, mais pour un temps et je comprenais, j'avais eu besoin de temps moi aussi. Pas juste quelque heures dans un cocon. Même après plus de deux ans… même alors que je me battais encore. C'était immonde, j'étais vraiment immonde !

Mon sourire s'effaça quand il parla de mes larmes, de les sécher. Le rouge me monta même aux joues à l'imaginer agir ainsi. C'était plus que familial ça ! Je détournais les yeux avant de rire doucement, je m'imaginais des choses ça ne faisait aucun doute. Le fait de rire me lança une douleur vive là où les points avaient sauté. Je posais une main sur mon bras en grimaçant. Avant de le regarder en souriant, d'un sourire plus lourd, sans joie. Il s'effaça lentement à mesure que je parlais.



- C'est ridicule… mais je t'envie. Tu es déterminé autant que moi, mais je n'ai pas encore réussi à affronter ce passé… Cela fait plus de deux ans que j'ai quitté Golden, parce que je ne me sentais pas à ma place, parce que mon objectif me semblait trop noir pour cette guilde. Et alors que je fuyais… que je me fuyais… Durant ce qui me paru être un instant… plusieurs mois passèrent. Jusqu'à il y a peu je ne savais pas ce qu'il s'était passé… et aujourd'hui… alors que chaque nuit je vois le sang… et la peur… l'horreur de mes actes... que je ne peux supporter…

Ce n'est pas quand tout est résolut que l'on a besoin d'une famille, c'est pour nous aider à tout résoudre, pour nous aider relever la tête et nous appuyer sur les épaules des uns et des autres. Rokou, je t'aiderai, même si tu ne penses pas pouvoir un jour rejoindre ma guilde, sache que tu pourras toujours y trouver une aide et une famille.
Je tentais de me lever, comme pour marquer mes mots par le geste. Mon bras valide tenant ma blessure, je laissais la douleur revenir pour lui tendre la main en souriant. Au diable ma blessure, de toute façon ils allaient quand même m’interdire de quitter ma maison pendant des jours…
- Laisse moi t'aider.

Codage by Lamire

_________________

GuildePrezRelaRp?Abs
Ma couleur=#cccc00
Signa:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 20
Localisation : Se balade quelque part dans Fiore

Feuille de personnage
Expérience :
316/660  (316/660)
Réserve de magie:
4400/4400  (4400/4400)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage Indépendant
Envoyer un MP

Mage Indépendant
Rokoujou Kyōfū
MessageSujet: Re: Post Fight, Un paquet bien étrange! [Rokoujou]   Ven 25 Aoû - 3:19





Rokoujou vient de dire tout ce qu’il a sur le cœur. Il ne fait pas attention à la réaction de Kyria, il remarque seulement maintenant la blessure qu’elle a au bras. Elle a dû se ré-ouvrir à cause des efforts qu’elle a fait pour le sortir du cocon. Il la voit tenir son bras, grimacer, puis le sourire dans un fond de remords, de peine ou d’incompréhension, il ne saurait décrire ce qu’il voit. Jusqu’à ce que Kyria se dévoile à son tour. Elle se présente comme similaire et opposé à Rokoujou. Là où il a accepté son passé et à le rechercher, elle aurait abandonné le sien pour emprunter une voie bien plus sombre et faite de nouveau chemin sombre et incertain, tâché de sang et de rage. Une voie qu’elle semble tout de même regretter et qui la mené beaucoup trop loin pour espérer rejoindre ce passé qu’elle n’a pas pu affronter. Elle se relève et tente d’oublier sa blessure au bras, en tendant une main à Rokoujou en lui disant qu’elle peut l’aider. Il se relève et tend la sienne pour prendre celle de Kyria. Ce qui semble être une poignée de main n’en est pas. Rokoujou déplace la main de Kyria pour aller prendre son bras meurtrie par une blessure bien ouverte. Au même moment, l’ami de Rokoujou : l’archéologue, arrive constatant la scène et se précipitant vers Rokoujou qui garde le bras de Kyria en main :
« -Rokoujou, tout va bien ? On m’a dit que tu avais des problèmes. S’inquiète l’archéologue.
-J’avais oui. Tout va bien maintenant. Dit-il en jetant un regard vers Kyria.
-Oh bon sang. Ne me fais plus des peurs comme ça mon ami.
-J’essaierai. Plus important, mon amie est blessée, tu peux l’emmener à l’hôpital pour qu’elle se fasse soigner correctement ?!
-Et toi ?
-Disons que… ça fait un moment que je résiste, mais… … j’ai terriblement sommeil. »

Il lâche le bras de Kyria se positionne à côté de son lit et avant quoique ce soit ne se passe, il tourne la tête vers Kyria et dit les yeux à moitié fermé :
« -A demain. »

Il tombe lourdement sur le matelas pour tomber quasiment instantanément endormit. L’effort psychologique et physique qui l’a demandé cette épreuve qu’il s’est lui-même infligé, l’a épuisée à ce point. Qui sait ce qui l’attendra à son réveil demain matin…

_________________
La Folie:
 


Ma couleur dialogue : #009900
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Rokoujou/?ref=bookmarks

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Post Fight, Un paquet bien étrange! [Rokoujou]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Post Fight, Un paquet bien étrange! [Rokoujou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bien étrange rêve...
» {CLOS} [PV] Une cohabitation bien étrange... {Leevo}
» Une grotte bien étrange [Libre]
» Un bien étrange matin (Blaine)
» Une petite boule de poil qui mène une vie bien étrange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail The New Darkness :: Zone RP :: Fiore Centre :: Crocus-