Fairy Tail The New Darkness


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité
Pensez à voter tout les 2 heures, vous pouvez gagner des xp et des joyaux

Partagez | 
 

 Une entrée chez les cherubs PV [Alouarn Grimgorson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 02/02/2015
Localisation : Dans la Guilde

Feuille de personnage
Expérience :
0/6500  (0/6500)
Réserve de magie:
10000/10000  (10000/10000)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage de Angel Sword
Envoyer un MP

Mage de  Angel Sword
Marcus Chain
MessageSujet: Une entrée chez les cherubs PV [Alouarn Grimgorson]   Lun 11 Déc - 20:01

Une entrée chez les cherubs



Dans le mois, nous voulons organiser une réunion des mages qui voudront rentrer chez les cherubs. On avait fait une annonce pour invité ceux qui souhaite rentrer chez nous.

Pendant cette journée, Marcus d’Angel Sword était venu nous rejoindre pour choisir les mages qui allaient rentrer. Nous avons invité les mages à rejoindre une grand bâtiments dans la ville de Shirostume, il fallait ce trouvé devant le bâtiment très tôt le matin

Un jour avant la réunion, les organisateurs ont préparé les tests à passer, puis Marcus avait voulu passer les entretiens. Le jeune homme avait préparé des questions en voulant analyser la mentalité des personnes. Le mage d’Angel Sword avait prévu de prendre quelques mages pour assister à randonné dans les Landes Glaciales.

Le lendemain, les organisateurs se trouvaient devant la porte du bâtiment en attendant les personnes. Marcus était derrière en attendant aussi, il avait vu qu’il avait du monde qui venait, c’était assez intéressant. Quand tous les mages ont été réunis, une femme s’approcha du groupe en commençant à parler.

- Bienvenue dans le groupe des Cherubs, nous allons vous faire passer plusieurs testes dans la journée. À la fin, vous allez rencontrer monsieur Chain qui a fait le déplacement. Le premier test, c’est de passer une épreuve d’écriture et de l’histoire de Fiore.
Pour le second test, vous devez utiliser la magie sur des cibles, puis après vous devez utiliser vos armes pour éliminer les cibles. Pour la dernière épreuve, vous devez passer un entretien avec Marcus.


À la fin du discours, on avait invité les personnes dans une grande salle avant de distribuer les papiers pour passer le test.

- Vous avez trois heures pour cette examen, si vous triché, on va vous virer de la salle.

Quelques minutes plus tard, l’examen commença. Marcus était assis avec les organisateurs pour attendre la fin du test.

Information :

Épreuve d'écriture et histoire de Fiore :

Questions :

1 - On est en quel année ?
2- La ville de Malba a été attaqué quand et qui l'a sauvé ?
3- Donnez nous les fondateurs d'Angel Sword ?
4- Qui ont tué Acnologia et Zéréf ?
5- Qui gère le système de guilde ?
6- Qu'elle guilde clandestine qui a été détruite par Angel Sword ?
7- Donnez nous les nom des guildes officielles, indépendante et clandestine ?
8- Est ce que les mages indépendants sont reconnu ?
9- Donnez nous l'alliance établi avec toutes les guildes officielles et indépendantes ?
10- Qu'elle année a été fondé Angel Sword ?

L'écriture :

Donnez nous des informations sur Angel Sword, pourquoi vous voulez rentrer dans cette guilde ? On veut connaître votre motivation.

ft. Alouarn Grimgorson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 61
Date d'inscription : 23/11/2017

Feuille de personnage
Expérience :
154/250  (154/250)
Réserve de magie:
2500/2500  (2500/2500)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage Indépendant
Envoyer un MP

Mage Indépendant
Alouarn Grimgorson
MessageSujet: Re: Une entrée chez les cherubs PV [Alouarn Grimgorson]   Jeu 11 Jan - 10:55




Recrutement.

feat. Marcus Chain



« Il y a quelque chose de plus grand pourtant que d’appartenir au monde,
C’est de s’appartenir soi-même. »
Victor Hugo.

Isa et Linus m’avaient demandé de trouver une occupation.
Une de celles qui me feraient sortir de notre nouveau chez nous.
Pour éviter que je me renferme sur moi-même.
Isa m’avait assuré qu’elle vérifiera la prochaine fois qu’elle viendrait.
Elle n’avait pas précisé quand.
Et, la connaissant, j’étais sûr qu’elle pouvait arriver n’importe quand.
J’avais retourné le problème dans tous les sens.
Je m’étais rendu plusieurs fois devant les bâtiments d’Angel Sword.
Mais je n’avais jamais eu le courage de…
D’entrer pour demander comment se passait le recrutement.
Pourtant, j’avais tellement envie d’appartenir à une guilde.
J’avais conscience qu’Angel Sword ne prenait que les meilleurs.
Et que j’avais beaucoup de lacunes dans beaucoup de domaines.
J’avais fini par demander à Linus, mon grand frère, de m’accompagner.
Il ne m’était alors plus possible de reculer.
Nous nous étions présentés à l’accueil.
J’étais stressé que la première fois où je voulus demander mes renseignements, aucun son ne sortit de ma bouche.
Ni la deuxième et la troisième fois, d’ailleurs !
Grand Frère ne fit aucune concession.
Il expliqua les faits au monsieur tenant l’accueil.
Et ils se mirent d’ailleurs à bavarder le temps que j’eus assez de cran pour questionner notre interlocuteur.
Je fus tout content de repartir avec mes renseignements que je brandissais fièrement sur un morceau de papier.
Linus avait fini par me le prendre.
La feuille s’était déjà envolée trois fois.
Et il ne tenait pas à refaire trois heures dans les locaux de la guilde.
Il me laissa l’afficher sur le panneau de liège à l’entrée de la maison.
Je venais contempler ce tract tous les jours.
Non, pas le lire, juste le contempler.
Comme ça.
Sans aucune autre raison que la fierté d’avoir réussi à être allé demander mes informations.
Linus eut toutes les peines du monde à me faire réviser mon Histoire de Fiore.
Les nombres et les chiffres se mélangeaient dans ma tête.
En revanche, j’étais au taquet pour raconter les histoires et les anecdotes, même très inutiles, que je connaissais.

Le jour des épreuves, je me dirigeais d’un pas assuré vers le lieu du rendez-vous.
J’trouvais qu’on était quand même beaucoup.
Y’avait plus que tous mes doigts de mains et de pieds réunis.
Une voix féminine se fit entendre.
Je levais la tête vers le haut des marches.
C’était eux les membres du jury ?
Dis donc, ils en avaient des têtes pas commodes du tout.
Elle souligna que Marcus Chain s’était déplacé pour l’événement.
Je me grattais la tête.
Ce nom me disait quelque chose.
Oh, l’information me reviendra bien quand elle aura envie de se faire connaître.
Des épreuves ?
J’m’en doutais bien qu’il y allait en avoir.
Mais, à dire vrai, je décrochais assez rapidement de son discours.
Je retins que la première épreuve concernait l’écriture et l’Histoire.
Le reste…
On verra bien en temps et en heure.
J’notais tout de même qu’il n’y avait aucune épreuve de dessins.
C’était nul.
Moi, j’aimais bien faire des dessins pour expliquer.

Ils nous firent entrer dans une très grande salle.
Des tables individuelles avaient été éparpillées un peu partout.
De façon ordonnée et symétrique.
A première vue, tout le monde s’installait où il voulait.
Je me mis dans une rangée en face des jurés.
Au troisième rang.
Ils distribuèrent des feuilles de brouillons, et des stylos.
J’eus la politesse de demander si j’pouvais prendre ma trousse.
On me répondit par l’affirmatif.
J’entrepris donc de ranger tous mes crayons de couleurs par ordre de grandeur sur le bureau.
Je vous passe les détails mais sachez que le contenu entier de ma trousse se retrouva sur la table.
Il fut rangé dans un ordre logique connu, semble-t-il, de moi seul.
Au sein des paquets, il y avait une logique commune à tous.
Mais aucune logique entre les paquets.
Les sujets furent distribués.
La dame de tout à l’heure donna le top départ.
Et nous pûmes tous regarder les sujets.
Je survolais rapidement les questions.

« Question n°1 : En quelle année sommes-nous ? »

La première question me déconcerta un peu.
A quoi cela servait-il de savoir en quelle année nous étions ?
Savoir que nous étions aujourd’hui et maintenant, n’était ce pas suffisant ?
Si je ne répondais pas avec un chiffre, pour sûr qu’ils allaient croire que je ne savais pas compter.
Alors que ce n’était pas vrai du tout.
C’était juste que je n’étais pas copain avec les dates.
Encore moins quand elles avaient plusieurs nombres les uns à la suite des autres.
Globalement, je savais répondre à tout.
Mais les dates…
J’avoue être resté bloqué plusieurs minutes sur cette histoire de dates.
Je finis par hausser les épaules, et je me mis au travail.
Je pris une première feuille, et y traçais une frise chronologique.
Je mis « aujourd’hui et maintenant » pour la date d’aujourd’hui.
Et je laissais la frise de côté pour le moment.
Et passais à la question suivante.

« Question n°2 : Quand a été attaquée la ville de Malba et qui l’a sauvée ? »

Mémoire, mémoire, ne me lâche pas maintenant.
Un sourire finit par se dessiner sur mon visage.
Linus m’avait dit de faire vite et bien.
Et que si je n’arrivais pas à terminer le questionnaire à temps, ce n’était pas grave.
L’essentiel étant que je fasse du mieux que je pouvais.
Je pris une autre feuille.
Et je l’intitulais : « Question n°2 : Malba et ses déboires. »
Je dessinais une arène de combat en bas à droite.
Ces traits étaient un peu grossiers.
Et je ne pris pas la peine de mettre des couleurs, hormis sur les drapeaux représentant les guildes.
On pouvait reconnaître clairement l’arène de Malba.
Je n’étais en revanche pas sûr qu’elle soit reconstruite aujourd’hui.
Peu importe, ça ne nous intéressait pas pour notre propos.
Je pris ensuite un stylo, et me mis à écrire.
C’était certainement un peu trop présenté comme une histoire que l’on raconte aux enfants le soir avant qu’ils n’aillent dormir.
Mais je ne savais point comment raconter autrement.

« C’était il y a deux ans.
Un jour où les festivités auraient du être de mise.
Angel Sword avait voulu organiser un tournoi.
Ou plutôt une compétition où tous les mages réunis devraient s’affronter.
Mais sans utiliser leur magie respective.
Les autorités royales acceptèrent à une seule et unique condition.
La destruction de la guilde Full Dream devait être une priorité, et non pas des moindres, pour Angel Sword et ses membres.
On raconte que Gonki lui-même se déplace pour accepter la requête de la couronne.
Mais ça, personne n’a jamais pu vérifier si c’était vrai.
Il fut décider que les épreuves se dérouleraient dans la nouvelle arène de Malba la Fière. »


J’espérais que personne n’allait me demander pourquoi je l’avais appelé ainsi.
A dire vrai, j’trouvais que ça sonnait plutôt bien dans le récit.

« Le tournoi débuta un mois plus tard.
A cette époque, personne ne savait qui avait organisé le tournoi.
Mais il allait de soir qu’ils veillaient, dans l’ombre.
Personne n’aurait osé organiser un tel événement sans l’autorisation de la couronne.
A noter que quelques jours avant son ouverture, les responsables de l’arène avaient…
Disons que certaines personnes leur avaient fait comprendre certaines choses à travers des lettres de menace dont personne ne connaît réellement le contenu.
La sécurité fut renforcée.
Pour que la compétition se déroule dans les meilleures conditions.
La cérémonie d’ouverture passée, la première épreuve consista à sortir d’un labyrinthe.
Le premier mage vit de nouveau la lumière du jour après une heure de déambulation dans le dit labyrinthe.
Il fut suivi par quelques autres.
La fête battait son plein, et les gradins étaient emplis de spectateurs. »


Je fis une petite pause.
Je réfléchis quelques secondes, avant de changer de feuille, de remettre le titre, d’indiquer la page en bas, et de continuer mon récit.

« C’est alors que les premières détonations se firent entendre.
Elles prirent rapidement possession de l’arène.
Les bourrasques de vent créées par ces explosions générèrent des nuages de poussière impressionnants.
Les corps sans vie furent nombreux dés les premières minutes.
Des sortilèges et des coups étaient portés contre tout civil ou mage peut adroit se tenant devant eux.
Car, oui !
Full Dream s’était invité.
Un organisateur avait laissé des instructions aux mages présents dans l’arène.
Et un dispositif de sécurité permis à ceux et celles qui étaient encore prisonnier du labyrinthe dans sortir prestement.
Et de se diriger à grands pas vers la ville pour aider les civils et défendre leur territoire.
Car, de leurs vivants, jamais Full Dream ne prendra leurs terres. »


Je poussais un soupir.
Cette histoire n’était pas drôle à raconter sur le papier.
Je me décidais à la conclure rapidement.

« Les combats furent terribles.
Alvaros, le maitre de Full Dream, avait, semble-t-il, une idée dans la tête.
Une idée si maléfique qu’elle l’avait conduit à frapper fort.
Très fort.
Les morts se comptaient par centaines.
Les combats s’étaient déplacés dans le centre de Malba.
C’est ici qu’eut lieu la terrible bataille finale.
Celle qui opposa Maitre Gonki à Maitre Alvaros.
Le combat fut sans merci.
La sueur et le sang furent de la partie.
Se fut Maitre Gonki qui porta le coup de grâce.
Laissant alors Full Dream à terre.
A tout jamais.
Angel Sword reçut les honneurs qui lui revenaient.
Et Bluecore fut dans l’obligation de se choisir un nouveau maitre. »


Je mis les deux feuilles derrière la frise chronologique.
Et j’ajoutais « Malba et ses déboires » sur cette dite frise.
Je la plaçais quelques centimètres avant « Aujourd’hui et maintenant » .

« Question n°3 : Qui sont les fondateurs d’Angel Sword ? »

Très bonne question.
J’avais eu du mal à retenir leurs prénoms.
Je les avais retenus parce que je prenais le temps de dessiner leur tête.
J’les avais trouvés dans des magazines.
Ou je ne sais plus trop où.
J’trouvais ça rigolo de dessiner les gens.
C’est comme ça que j’essayais de retenir les mages connus du royaume.
Bon, à bien y réfléchir…
J’crois qu’ils étaient cinq de base…
Mais j’ai toujours fait que quatre portraits.
Finalement, pas sûr que je fasse leurs tronches sur ma feuille.
Comment il s’appelle déjà le chef ?
Je me grattais la tête avec mon stylo.
Je ne pris pas garde au fait que je ne l’avais point rebouché.
Et je laissais donc une belle marque sur ma joue.
Tant pis.
Ca ne pouvait mettre qu’un peu de couleurs sur ma face.
Je finis par marquer :

« Maitre de guilde : monsieur Gonki. »

Eh oh, m’en demandez quand même pas trop !
Si je me rappelais de leur prénom, c’était déjà pas mal.
En plus, j’avais même marqué monsieur devant.
Quelle idée d’appeler les gens avec leur nom de famille, aussi ?
Souvent, ils étaient d’un compliqué.
A bien y réfléchir, je n’avais qu’à lire la réponse de la question précédente pour connaître son nom.
Si en plus il fallait que je fasse des liens entre les questions…
Ils ont de bien drôles d’idées les organisateurs du test !

« Pion numéro 1 : mademoiselle… »

Euh…
Elle avait un prénom qui commençait pareil qu’un personnage dans Astérix.
Vous savez, le petit mec avec une moustache jaune ?
Ocatarinabellatchixtchix ?
Ou un truc du genre…
Non, elle ne s’appelait pas comme ça !
Mais il y avait un truc qui ressemblait !

« Pion numéro 1 : mademoiselle Katerina. »

Et le numéro 2 ?
Il y avait combien de pions, déjà ?
Trois ou quatre ?
Trois, j’crois !
Mais le cinquième mec, dans tout ça, j’suis censé le mettre où ?

« Pion numéro 2 : monsieur Marcus. »

Ah…
Mais c’est le monsieur qui va nous faire passer l’entretien, non ?
Je levais la tête, et observait le dit monsieur Marcus.
Il était assis au milieu des autres jurés.
Je ne savais pas trop quoi penser de lui.
J’trouvais que les traits de son visage était un peu dur.

« Pion numéro 3 : mademoiselle Tina. »

Elle, elle avait un prénom de danseuse de flamenco.
Ou de femme fatale.
Ou de Zorro, version fille.

« Mademoiselle Nina. »

Je ne savais pas quoi faire de c’te dame.
Mais, de mémoire, elle était là au début.
J’indiquais Angel Sword sur ma frise chronologique.
Pour sûr que ça c’était il y a plus longtemps que Malba.
Je mis donc sa création quelque part avant.
Et je rangeais ma feuille de question numéro trois derrière les autres.

« Question n°4 : Qui ont tué Acnologia et Zéref ? »

Ah ?
Encore une histoire à raconter ?
Je changeais de feuille.
J’indiquais comme titre : « Question n°4 : A mort Acnologia et Zéref » .
Comment raconter cet événement ?
De mémoire, il y avait beaucoup de trucs à dire.
Mais comment voulaient-ils que je travaille dans de bonnes conditions avec des aussi petites feuilles ?
La dame du début nous indiqua qu’une heure était passée.
Combien avait-on de temps à la base ?
Euh… Non, non, il ne fallait pas y penser.
J’allais encore paniquer.
Grand frère avait dit que je ne devais pas m’occuper du temps.
Je faisais ce que je pouvais.
Surtout que je connaissais les réponses.
Il suffisait juste que… que je me concentre pour les remettre sur les feuilles de papier ridiculement petites.
Je pris mon crayon de papier et je dessinais un étendard avec le symbole de Fairy Tail dessus.
Je crayonnais rapidement une tête de dragon.
Le premier était en bas à droite.
Et le second était en haut à gauche.
J’attrapais ensuite mon stylo.
Et après quelques instants de réflexion, je me mis à écrire :

« C’était il y a très longtemps.
Si longtemps que plus aucun homme n’est encore vivant pour nous raconter cette histoire de vive voix.
Néanmoins, si c’était le cas, il s’est bien caché de nous dire qu’il était là encore là.
Les temps étaient troublés.
Et certaines guildes héroïques étaient encore debout.
Se fut d’ailleurs l’une d’entre elles qui sauva les générations futures.
Mais, ne brûlons pas les étapes.
Tout commença lorsque sept puissants et majestueux dragons attaquèrent Crocus, la capitale du royaume.
Ils avaient à leur tête un certain Rogue.
Ce dernier était au centre d’une machination visant à mêler passé, présent et futur.
Mais ce n’est point notre propos dans cette histoire.
Ce Rogue voulait devenir le roi des Dragons et, de ce fait, tenait inexorablement à tuer Acnologia, le roi actuel des dragons.
Mais se fut sans compter sur l’intervention des mages de Fairy Tail.
Personne ne s’attaque impunément au royaume de Fiore sans en subir les conséquences. »


Comment ?
J’étais déjà à la fin de la feuille ?
Décidément, ils n’avaient pas tout prévu les organisateurs.
Je mis un petit « 1 » à côté du titre.
J’indiquais au tout début de ma frise chronologique : « Rogue et les dragons ».
Et je changeais de feuille.
Je reportais le titre, et mis un petit « 2 » à côté de ce dernier.

« Notre récit aurait pu s’arrêter là.
Laissant une fin heureuse aux protagonistes.
Mais quand il s’agit d’une heureuse fin, Maitre Destin ne peut s’en accommoder.
C’est ainsi que la guilde de Tartaros s’était mise en tête de ressusciter E.N.D.
En voilà une drôle d’idée !
Encore une fois, bien mal leur en pris de s’attaquer au royaume de Fiore.
Car les mages du pays étaient bien décidés à payer de leur vie.
Pour la paix.
Pour la liberté.
Un combat s’engagea entre les démons et les mages.
Fairy Tail dressait, là encore, fièrement son drapeau !
Jamais elle ne tomberait face à l’envahisseur !
Chose étonnante, Acnologia rejoignit le combat.
Et se furent les cinq dragons sommeillant dans chacun des dragons slayers qui entamèrent le combat contre lui. »


Quoi ?
Encore ?
Mais à ce rythme-là, nous sommes encore là demain !
Je pris donc une troisième feuille.
J’y reportais le titre, et y indiquait un petit « 3 » juste à côté.
Je crayonnais en bas de la feuille un combat entre des dragons.
A dire vrai, quatre dragons étaient déjà à terre.
Et seul Ignir faisait encore face à Acnologia.
Je repris le cours de mon récit.

« Quatre des cinq dragons moururent très rapidement.
Et Ignir se tenait encore, droit et fier, devant Acnologia.
Des flammes brillaient dans ses yeux, et pour rien au monde il ne laisserait le roi des dragons prendre possession de tout ce qui l’entourait.
Pour ses amis qui se battaient.
Pour ses frères tombés au combat.
Rien ni personne ne lui enlèvera sa victoire.
Mais sa victoire lui coûta la vie.
Dans le même temps, Fairy Tail et ses alliés remportèrent une belle victoire contre les démons.
Mais Zéref disparut avec son livre.
Quelque part…
Personne ne sait où.
Une perte qui s’avéra fatale pour la suite de nos aventures. »


Je plaçais Acnologia, Tartaros et la disparition de Zéref après la guerre contre Rogue et ses dragons.
Je pris une quatrième feuille.
Je boudais un petit peu.
Ca m’agaçait profondément que les feuilles soient si petites.
Je jetais des petits coups d’œil à droite et à gauche.
L’impression que les gens écrivaient quand même nettement moins me fit douter de mes réponses.
Non, non, non, il fallait que je continue.
J’avais très envie de rentrer dans la guilde.
Mais pas au point d’y perdre mon âme.
Les autres faisaient à leur façon.
J’avais la mienne.
J’indiquais donc sur ma nouvelle feuille toujours le même titre et un petit « 4 » à côté.

« Pourquoi Maitre Destin s’acharnait-il sur le royaume de Fiore ?
Sur ses habitants ?
Qui avait-il donc dans ce royaume pour que le mal en personne puisse vouloir frapper ?
Encore et toujours.
Zéref refit surface.
Avec son livre. Et une horde de démons.
Détruire le monde. Voilà son seul et unique objectif.
Il commença par détruire l’autorité magique : le Conseil de la Magie.
Puis se furent au tour des guildes.
Zéref n’était pas stupide au point de vouloir laisser les défenses du royaume actives.
Mais Zéref avait oublié une chose.
Une toute petite chose.
Et c’est ce qui allait le mener à sa perte.
Nous étions dans le royaume de Fiore.
Et rien ni personne ne peut prétendre enlever la liberté au peuple de ce dernier.
Et les mages sont, par conséquent, particulièrement féroces.
Quelque soit le statut de la guilde, Zéref voulait l’éliminer.
Quelque soit leurs statuts, les guildes ne le laisseraient pas faire.
Et une alliance fut ainsi forgée. »


Quoi ?
Mais ce n’est pas possible.
Comment allais-je finir mon histoire ?
Je maugréais quelques mots avant de prendre une nouvelle feuille.
Il ne m’en restait plus vraiment beaucoup.
J’espère qu’il n’y aurait pas d’autres histoires à raconter.
A moins que je puisse demander de nouvelles feuilles de réponses.
J’haussais les épaules.
J’verrais le moment venu.
J’indiquais donc le titre, et un petit « 5 » juste à côté.
En espérant que cela soit la dernière que je fasse.
Du moins, pour cette question.
Sur ce morceau de papier-ci, je dessinais un phénix.
Car, peu importe l’issu de la bataille, Fiore et ses mages renaitront toujours de leurs cendres.

« Les batailles furent terribles.
Le décompte des morts fut si grand qu’il fut impossible d’en donner un nombre précis.
Chacun perdit un être cher durant cette guerre.
Une guerre cruelle.
Une guerre meurtrière.
Les plus grands d’entre nous moururent.
Leurs blessures bien trop importantes pour être guéries. »


J’estimais que nulle blessure physique n’était assez importante pour ne pas pouvoir être soignée.
Mais, j’pensais qu’un mal encore bien plus grand habitait les derniers survivants.
Ils étaient forts fatigués.
Et la plupart de leurs amis et de leurs guildes étaient à terre.
Ils s’étaient battus pour la liberté.
Et ils laissaient aux générations futures le soin de protéger le royaume de Fiore.

« Zéref fut mis à terre.
Cette même terre que les mages avaient protégé.
Jusqu’au bout.
Et se fut les entrailles mêmes de cette terre qui dévorèrent Zéref.
Depuis ce jour, le mal fut éradiqué du royaume.
Nombre de guildes furent dissoutes, faute d’avoir des membres encore vivants.
Fiore et ses habitants eurent néanmoins le courage d’avancer.
De se souvenir.
Pour que plus jamais une telle chose puisse se produire sur leurs terres. »


Je réfléchis quelques secondes, avant de noter quelques mots qui clôturèrent mon histoire :

« Le mal est-il capable d’être tué ?
Ne renait-il pas toujours de ses cendres, comme le bien ? »


J’indiquais le combat contre Zéref après la défaite d’Acnologia.
Et je rangeais mes cinq pages de réponses derrière les autres.
J’aimais bien quand j’arrivais à ordonner les trucs.
Je n’y arrivais pas souvent, mais là, le fait de pouvoir dessiner et raconter des histoires, c’était cool.

« Question n°5 : Qui gère le système des guildes ? »

La dame indiqua qu’il nous restait plus qu’une heure.
C’est beaucoup, ça, une heure ?
Je sentais que ma concentration commençait à baisser sérieusement.
La question n’était pas du tout intéressante.
Mais je savais que je connaissais la réponse.
J’avais lu un truc dans un journal y’a pas longtemps à propos de ça.
Je finis par noter :

« Angel Sword.
Le royaume lui a confié les clés de la gestion des guildes.
Mais elle n’est pas seule.
Mercenary of the Kingdom l’aide dans ce projet. »


Et c’est tout ?
J’avoue, je n’avais rien d’autre à dire sur cette question.
Ce n’était pas super important à mes yeux.
Je préférais raconter des histoires.
J’ne comptais pas gérer les guildes, moi !
Mais vu la question, et ma possible intégration dans la guilde…
Peut-être que je serais bien obligé de m’y intéresser…
Les autres ne pouvaient-ils pas s’en occuper ?

« Question °6 : Quelle guilde clandestine a été détruite par Angel Sword ? »

Elle n’était pas un peu bizarre, c’te question ?
En plus d’être méga égocentrique.
‘Fin, j’veux dire, y’avait une question qui ressemblait beaucoup un peu plus haut, non ?
Et puis tout tourner sur la guilde…
C’était un peu lassant, non ?
Une réponse avec juste deux mots, ça craignait encore plus, non ?
Mais je n’allais pas tout raconter l’histoire.
J’indiquais donc :

« Full Dream.
Pour plus de renseignements, merci de se référer à l’histoire de la question numéro 2. »


Deux réponses sur une seule feuille ?
Ce n’était pas un peu disproportionné par rapport à d’autres questions ?
En même temps, ce n’est pas moi qui avais fait le questionnaire.
Je rangeais la feuille à la suite des autres.

« Question n°7 : Donnez nous les noms des guildes officielles, indépendantes et clandestines. »

Euh…
Il y en avait beaucoup, non ?
Je découpais ma feuille en trois après avoir inscrit le numéro de la question et la question.
La première partie serait pour les guildes officielles.
J’y notais :

« Angel Sword.
Mercenary of the Kingdom.
Golden Age. »


La deuxième, pour les guildes indépendantes.
Euh… Je dois avouer que je ne faisais pas trop la différence entre les indépendantes et les pas indépendantes.
J’avais du tout mettre dans les guildes officielles.
Et encore, j’étais sûr qu’il en manquait pleins.
Et la dernière pour les guildes clandestines.
J’avoue les connaître moyennement.

« Dead Sun.
Murderers Shadow. »
Quelques ratures montraient que j’avais eu grande peine à l’orthographier.

« Question n°8 : Est-ce que les mages indépendants sont reconnus ? »

Euh…
Je pense que oui.
Mais je ne saurais pas comment l’expliquer.
Je me décidais à passer la question.
J’y reviendrais dessus si j’avais du temps tout à l’heure.
La dame indiqua qu’il nous restait quinze minutes pour terminer l’examen.
Certains semblaient déjà avoir terminé.
Comment avaient-ils donc fait ?

« Question n°9 : Donnez nous l’alliance établie entre toutes les guildes officielles et indépendantes. »

Euh…
Pourquoi ils mettaient les questions dures à la fin ?
Je crois que…
C’était un truc comme l’alliance de l’harmonie.
Mais ça sonnait un peu bizarre dans les oreilles.
Je notais tout de même :

« Alliance Harmonie. »

Mais je ne savais pas trop en quoi elle consistait.
Du coup, je ne pouvais pas expliquer bien plus que ça.

« Question n°10 : En quelle année fut fondée Angel Sword ? »

Quoi ?
Encore une question de date…
Mais, je n’en savais rien, moi !
C’était y’a longtemps et pas longtemps en même temps.
En plus, j’crois que j’avais indiqué sa création sur la frise chronologique.
Je vérifiais avant de noter.

« Merci de regarder la frise chronologique. »

« Exercice d’écriture : Donnez nous des informations sur Angel Sword, et pourquoi vous voulez intégrer cette guilde. Nous souhaitons connaître vos motivations. »

Quoi ?
Il fallait encore parler de la guilde ?
Mais on avait dit pleins de trucs avant dessus.
Et il ne me restait que quelques minutes avant de devoir rentrer mes copies.
Certains commençaient déjà à ramasser des copies.
Je finis donc par inscrire :

« Pour la liberté.
Pour la paix.
Pour l’Harmonie et l’Équilibre. »


Fin du temps imparti.

A-Lice | Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 02/02/2015
Localisation : Dans la Guilde

Feuille de personnage
Expérience :
0/6500  (0/6500)
Réserve de magie:
10000/10000  (10000/10000)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage de Angel Sword
Envoyer un MP

Mage de  Angel Sword
Marcus Chain
MessageSujet: Re: Une entrée chez les cherubs PV [Alouarn Grimgorson]   Dim 25 Mar - 19:40

Une entrée chez les cherubs



Les personnes avaient fini l’examen, les personnes ont pris les feuilles avant de le remettre à un grand jury qui commençait à corriger assez rapidement. Il fallait attendre un moment pour connaître les notes de cette épreuve. Une personne avança pour commencer à parler au participant.

- La première épreuve est fini, on vous invite à allé dans une grande salle pour vous reposer. Vous aurez les notes bientôt, puis vous serrez séparer en trois groupes. Quand les notes seront disponibles, on vous donnera des informations. On ne vous a pas dit au début, mais grâce à des notes vous allez être dispensé de certaines épreuves.

La personne avait fini de parler, quelques membres du personnel montraient la direction de la grande salle. Les personnes continuaient à corriger, quelques heures plus tard, les résultats ont été mis dans un tableau. Puis une vidéo et un tableau apparaissent dans la grande salle. Puis une personne commença à parler.

- Les résultats sont dans le tableau, vous voyez que les personnes ont été séparées en trois groupes.
Bon, dans le groupe 1, on trouve les mages qui ont les meilleures notes, alors ils sont dispensés des deux épreuves. Pourtant, ils doivent faire une mission assez complexe qui sera donné par nos soins.

Le deuxième groupe est dispensé de la second épreuve, mais ils doivent avoir un entretien avec Marcus, nous allons mettre les dates en place. À la fin, monsieur Chain, va décider de la suite.

Le troisième groupe n’est pas dispensé d’épreuve, alors ils doivent faire le prochain test et ils auront aussi un entretien avec Marcus. Le second teste commence demain.

Sinon mes collègues vont vous donner plus d’information.


La vidéo est terminée, puis on voyait bien les noms dans les différents groupes. Alouarn se trouvait dans le second groupe, alors l’homme était dispensé du deuxième test. Un homme s’approcha du mage indépendant pour lui donner la date et l’heure du rendez-vous avec Marcus.
Donc Alouarn est le premier a passé, il lui reste une heure et demie pour se préparer. Marcus a pris le dossier et le résultat du futur chérub.
Le mage d’Angel Sword a ouvert la porte car l’heure du rendez-vous est très proche, il allait savoir si l’homme allait venir en retard.

Information :

Alouran est dans le deuxième groupe et il a un entretien avec Marcus.

ft. Alouarn Grimgorson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une entrée chez les cherubs PV [Alouarn Grimgorson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une entrée chez les cherubs PV [Alouarn Grimgorson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alouarn Grimgorson
» Alouarn Grimgorson
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail The New Darkness :: Zone RP :: Fiore Nord :: Shirotsume-