Fairy Tail The New Darkness

Nous somme en Janvier 849
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité
Pensez à voter tout les 2 heures, vous pouvez gagner des xp et des joyaux

Partagez | 
 

 L'anniversaire du boulanger [PV Dead Sun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 23

Feuille de personnage
Expérience :
108/160  (108/160)
Réserve de magie:
1600/1600  (1600/1600)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage de Dead Sun
Envoyer un MP

Mage de Dead Sun
Kusla Hyumat
MessageSujet: L'anniversaire du boulanger [PV Dead Sun]   Lun 29 Oct - 14:35

Quel mois éprouvant ! Mes missions étaient pas des plus simples, et mon manque flagrant d’expérience se faisait ressentir. Fatigué, je me devais de revenir plus tôt que prévu pour pouvoir me reposer. Quel jour on était ? Ah oui… Ma venue au monde.

Je n’avais pas spécialement fêté mon anniversaire depuis bien longtemps. Douze années, pour être précis. C’était encore à l’époque, où mes parents adoptifs étaient vivants. Je pouvais ressentir quelques moments de douceur revenir à mon esprit, mais ils furent vite chassés par la situation. Je me trouvais proche de la guilde, et venir avec la mine triste allait m’attirer plein de questions inutiles. De qui ? Des membres, bien entendu. S'inquiéter de son Master est un acte noble, mais moins ils se concentraient sur moi, plus ils s’occupaient d’eux-mêmes. Je n’interdisais pas l’entraide, mais j’encourageais les efforts, et surtout le zèle. Tout comme d’autres personnes comme moi, on restait à l'écoute pour quelques conseils, et même des séances d’entraînement personnalisés.
Bon, j’allais ouvrir les portes du hall d’entrée, et je fus assez surpris d’une chose : seul le bruit d’ouverture retentissait dans l’entrée. Habituellement, je voyais une ou deux personnes, et un léger bruit de fond venant de la salle principale. Mais là, le silence était omniprésent. Je ne réfléchissais pas une seconde de plus, que je courais vers la prochaine pièce. Je m’imaginais des scénarios grotesques, mais possible. D’ailleurs, plus j’approchais, et plus la lumière se faisait faible, jusqu’à ce que les ténèbres m’entourent. Soudainement, une lumière se fit sur une personne, plutôt un corps sans vie, baigné dans le sang. C’était… Kyria. Puis un autre, celui d’Aliva, puis Franc, et ainsi de suite concernant les membres de Dead Sun. La vue à laquelle je faisais face était insupportable. Je criais de toutes mes forces, avant que tout s’efface de ma vue, me retrouvant de nouveau dans l’obscurité totale.

Un coup violent me faisait mal au dos. J’entendais des sons faibles, puis grandissants. J’avais l’impression d’émerger suite à un assomment. Je voyais deux visages au-dessus de moi. Celui du grand mage Franc, conseiller et fidèle ami, et d’Aliva, une femme dont souvent nos esprits étaient dissonants comme en phases. Le regard perdu, mes sens s'éveillaient peu à peu, je me redressais. Il semblait que je fusse tombé de ma chaise. Je ne me rappelais même pas où j’étais. Mais… La guilde !

“Franc ! On est en danger ! Il faut… Attends, tu n’es pas mort ?”

“Mais quelle idée ! Je déciderais de ma mort. Par contre, dis moi pourquoi tu as crié d’un coup. On aurait cru qu’on portait atteinte à ta vie. On a accouru, et en arrivant, on a vite compris quelque chose : tu dors pendant ton service maintenant ?”

Je n'arrivais pas du tout à comprendre ce qu’il me disait. Mais si je “dormais”, alors j’avais fait un cauchemar, et un bon, presque réaliste. Je me frottais la tête, mes pensées perdues entre ce que j’avais vu, et ce que je vivais sur l’instant présent. Mon regard se portait sur mes alentours. Mon bureau personnel, la chaise sur le sol, des papiers et une lettre cacheté que j’avais ouvert. Mes yeux se posèrent sur Aliva. Elle avait sacrément progressé, comparée à moi qui a… Plus fait de la paperasse qu’autre chose.

“Attendez ce n'est pas ce que vous croyez ! J’avais porté mon attention sur un document, et…”

Son regard inquisiteur, mêlé à un long soupir, disait long sur ma crédibilité. On n’allait pas me croire une seule seconde, si ce n’est que le papier bel et bien évidence posée sur le mobilier. Mais je sentais qu’ils n’avaient pas fini de discuter avec moi. Je me ressaisissais, remettant un peu d’ordre dans l’endroit, avant de les regarder, prenant une longue inspiration-expiration, avant de reprendre un peu plus de sérieux. Et si le temps était passé plus vite ! Je regardais rapidement un petit calendrier que j’avais obtenu, voyant la temporalité actuelle : 29 octobre 489. Je me retournais une dernière fois vers eux. Est-ce qu’ils le savaient ?

“Allons marcher un peu, Ça fera du bien… Oui…”

Je me retrouvais mélancolique, mais toujours conscient du lieu où j’étais. Je pris les devants, m’étirant un peu. Je voulais m’assurer d’une chose avant tout.

“Aujourd’hui est un jour plutôt spécial pour moi. Disons que… Je… J’ai vingt-trois ans maintenant.”

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 504
Date d'inscription : 01/11/2015
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Expérience :
814/2310  (814/2310)
Réserve de magie:
6600/6600  (6600/6600)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage de Dead Sun
Envoyer un MP

Mage de Dead Sun
Kyria Sinful
MessageSujet: Re: L'anniversaire du boulanger [PV Dead Sun]   Jeu 15 Nov - 21:38







Une surprise


On dit qu'on ne doit jamais revenir en arrière.

Est-ce seulement vrai ?

Alors le fait que je porte un masque pour cacher mon identité. Pour cacher mon passé et avancer en marchant sur mes pas, n'était peut-être pas une mauvaise chose. Pourtant, au fond de moi, je ne voulais pas franchir ses portes lourdes qui menaient vers cette guilde que j'avais modelée et façonnée dans un but égoïste.

C'était avec toujours de l'égoïsme que je revenais, mais seulement parce que je cherchais à me retrouver. Etait-ce étrange ? J'avais disparue pendant tant de temps et pourtant, j'aurai du être nostalgique de me retrouver là, mais en fait… je ne pouvais pas. Quelque chose était arrivé. Quelque chose de grave qui avait tout changer.

Franc m'avait dit de venir, d'arborer simplement la marque de la guilde qu'il m'avait fait sur mon avant bras. Celle sur mon épaule n'était plus qu'un souvenir à cause d'une cicatrice. Par moment cela me faisait encore mal et quand je me regardais en un miroir, je peinais à croire tout ce qui m'était arrivé.

Ma tenue avait elle aussi bien changée, seul mon avant bras gauche était visible. Personne ne devait me reconnaître, mes cheveux teintés en brun claire avaient quelque chose d'étrange. Alors j'avais chargé mon ancien second de trouver un masque particulier pour moi. Il l'avait fait, et je le portait désormais. Six heure sans être Kyria. Six heure sans pouvoir être reconnue tant que je l'avais sur mon visage. Un sort était gravé dedans, le rendant ainsi si particulier.

Ce jour, je ne l'avais pas choisi au hasard pour venir le voir. J'en tremblais et en même temps je craignais sa réaction. Pourtant, je ne pouvais lui cacher plus longtemps les faits. Il me fallait le voir, cet homme à qui j'avais refilé mon rôle si peu agréable.

Le grand hall arborait un air festif alors que des membres qui m'auraient salué respectueusement autrefois, me jetaient des regards méfiants et froid. Ce qu'il s'était passé avait marqué les esprits et arboré un masque faisait monter la méfiance. Pourtant, je ne pouvais leur dire mon identité. Il le fallait, c'était une question de survie !

Les couloirs ressemblaient à un vrai labyrinthe, je peinais à trouver mon chemin. Par le passé je les avais traversé tant de fois, que cela semblait impossible que je ne puisse retrouver mon chemin, pourtant c'était le cas. Heureusement pour moi, je ne tardais plus à entrais sans prévenir dans la pièce.

Le second du master, le géant de muscle, le grand roux, Franc se tourna le premier vers moi. Il connaissait la raison de ma venue incognito et il s'approcha de moi pour fermer la porte. Son sourire m’apaisa alors que je tremblais comme une feuille avant de m'avancer avec lui devant le bureau du master fraîchement réveillé et sermonné.

-Cette personne est venue te voir. C'est mon cadeau d'anniversaire. Aliva, tu ne dois en parler à personne!

Son regard se fit sérieux, presque menaçant. Il posa une main lourde sur mon épaule encore douloureuse. Je posais une main sur mon masque en hésitant un moment avant de le retirer pour regarder dans les yeux cet homme qui était à peine réveillé.


- Bon… bonjour.

Je tremblais comme une feuille, si fort que mon masque manqua de m'échapper des mains. Je tentais de le rattraper avec de grand geste, mais il tombe bruyamment sur le bureau. Franc ne peut s'empêcher de sourire en me voyant aussi maladroite et cela ne m'aidait en rien à me sentir plus à l'aise. Les larmes me vinrent aux yeux et ma gorge se serra. Je ne savais pas quoi faire, j'étais désemparée et pour bien des raisons !

Codage by Lamire

_________________

GuildePrezRelaRp?AbsSon
Ma parole=#cccc00 contre la sienne=#993300

Merci Yuki, Hibari et Emma pour les signatures ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'anniversaire du boulanger [PV Dead Sun]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Anniversaire 2010 du Chef d' Etat-Major
» BON ANNIVERSAIRE DROOPY
» Samedi 24 Juillet Anniversaire Yogojabi
» Joyeux anniversaire au chef adoré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail The New Darkness :: Zone RP :: Fiore Island :: Dead Sun :: Rez de chaussée-