Fairy Tail The New Darkness


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité
Le forum fête ses deux ans le 10/03, on remercie tout les membres qui le font vivre.
Nous avons changé les top site. Pensez à voter tout les 2 heures, vous pouvez gagner des xp et des joyaux

Partagez | 
 

 Noté~Mission Spy Teen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 20
Localisation : Se balade quelque part dans Fiore

Feuille de personnage
Expérience :
316/660  (316/660)
Réserve de magie:
4400/4400  (4400/4400)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage Indépendant
Envoyer un MP

Mage Indépendant
Rokoujou Kyōfū
MessageSujet: Noté~Mission Spy Teen   Jeu 28 Jan - 18:02



Fiore Ouest, au sud de Malba, Rokoujou se balade  aux abords d’un petit village, bâton en main il essaye d’atteindre une pomme d’un arbre. N’y arrivant pas, il utilise un petit fil de sa magie pour l’atteindre et la ramener. C’est alors que quelqu’un semble l’interpeler. Il regarde autour de lui et dans son dos, caché derrière un arbre, il y a une silhouette. Son petit regard désintéressé fixe l’endroit, il s’y dirige, sur ses gardes et y trouve une vieille dame. Celle-ci lui confie :

« Votre magie a l’air d’être pratique, vous êtes Indépendant ? »
Il  hoche de la tête pour acquiescer.

« Notre village à un petit problème sur les bras, je vous donnerai 150 joyaux pour ce service. Vous pouvez nous aider ? »
Il hoche de la tête pour accepter la requête, dont il entend l’intitulé juste après :

« Alors voilà, un groupe de jeunes se rassemblent la nuit, on ne dirait pas qu’ils aient encore fait quelque chose, mais ils m’ont l’ait très suspect, j’aimerai que vous les observiez et les traquiez. Ils sont bruyants et si suspects, que nous autres les villageois s’inquiétons. Qui sait ce qu’ils préparent. »

Rokoujou hoche la tête comme réponse, et demande simplement :

« Où sont-ils ? En général. »

« A l’entrée du village, ils le traversent en une seule fois en passant par des rues au hasard. »

Rokoujou pensait pouvoir prévoir leur mouvement pour les prendre par surprise, mais cela ne va pas être possible au final. Il a accepté la quête, il doit donc la remplir, mais une dernière question lui sort de la bouche :

« Sont-ils violents ? »

« Ils ont battu la plupart des gens qui ont essayé de les arrêter ou de les maîtriser »

Sans rien ajouter, il part se préparer pour ce soir, entendant la vieille lui souhaiter bonne chance.
Le soir venu, il s’est positionné sur le toit d’une maison, attendant dans l’ombre l’arrivée des jeunes. Il a accroché son bâton dans son dos grâce à sa magie du fil, le tout tiens solidement et ne l’entrave pas vraiment. Il pense traverser le village de toit en toit, bien qu’il soit forcé de descendre à un moment. Les toits sont assez raides et il risque de faire du bruit comme cela. Il lui semble donc évident que descendre est une option à prendre s’il ne s’en sort pas en hauteur. En attendant l’arrivée de ses cibles, il réfléchit comme à son habitude, sur chaque point aussi insignifiant soit-il qu’on lui aurait communiqué. Il passe en revu chaque dire de la vieille dame. Ce qui l’interpelle, c’est la dernière réplique : ‘‘Ils ont battus la plupart des gens qui ont essayé de les arrêter ou de les maîtriser’’. Cela veut-il dire qu’ils n’ont jamais attaqué les premiers, ou qu’on les attaques parce qu’ils ont porté l’offensive bien avant ? Pourtant la vieille dame n’a pas stipulé ce genre d’évènement. Il se dit après coup qu’il doit simplement les traquer. La baston est l’ultime recourt, c’est en cas d’extrême urgence. C’est une mission d’espionnage, pas de bastonnade.
Les jeunes arrivent. Ils sont quatre en tous, trois gars et une fille. Ils rient forts, se taquinent entre eux, bref ce que font les jeunes en général entre eux. Il est pourtant vrai que faire autant de bruit relève du tapage nocturne, mais s’ils réussissent à mettre à terre chaque obstacle, c’est évident que personne ne va aller se plaindre. Il comprend mieux pourquoi un mage est plus qualifié pour ce genre d’affaire. Les jeunes passent devant la maison sur laquelle il se trouve, il ne les regarde pas, il reste caché er essaie de se repérer au son de leur pas. Il juge qu’ils sont passés, il jette un œil. Ils ont avancé et tourne à une rue opposée au côté d’où il se tient. Il n’a d’autre choix que de descendre. Il s’engouffre dans les ruelles entre les maisons, reste plaqué au mur, suivant le groupe par petit coup d’œil et leur vacarme. Les rues dans le fond du village sont plus grandes, mais les ruelles plus étroites. Il a bien remarqué que deux jeunes sont assez à l’affût, ils n’en avaient pas l’air à force parler et de rire, pourtant, ils zyeutent de temps en temps autour d’eux. Un seul faux pas, et il les alertera pour de bon. C’est en traversant une ruelle particulièrement très étroite que son pied tape dans une poubelle, faisant surgir un chat qui dormait sûrement dedans. Il risque figé dans son coin, alors que les jeunes se sont tournées vers la ruelle en question. Ils se sont immédiatement placé en position offensive, mais retourne à leur promenade nocturne quand ils réalisent qu’il s’agissait d’un chat. Rokoujou est resté bloqué et ses pensées défilent sans s’arrêter, il pense :

« C’est un chat qui vient de sortir d’une poubelle, il était peut-être en train de dormir ou alors de se nourrir d’ordure, il s’agit donc d’un chat sauvage, l’absence de collier peut me le confirmer. C’était un chat noir avec des tâches marron, je ne pourrais pas identifier la race… »

Il se rend enfin compte qu’il perd du temps et surtout qu’il a perdu le groupe des yeux. Heureusement pour lui, ils font toujours autant de bruit. Se repérant ainsi, il se dit que dans deux rues il les retrouvera. Seulement, ce n’est pas dans deux rues, mais à la prochaine qu’il voit ses cibles avancer dans la rue, dos à lui bien sûr, mais sa course a attiré un œil à l’affût d’un gars du groupe qui se retourne rapidement, mais ne voit rien. L’une des filles demande :

« Un problème Jary ? »

« J’ai cru voir quelqu’un courir, continuons et restons prudent »
Rokoujou n’a pas l’habitude de courir, du coup, s’arrêter en pleine course non plus. Il avait continué de courir jusqu’à être cacher par une maison. Il est adossé en ce moment contre le mur, soufflant son imprudence. L’araignée qui est dans ses cheveux sort à peine la tête pour regarder aux alentours. En regardant derrière Rokoujou elle voit une silhouette l’épiant. Rokoujou allait reprendre sa route, mais il sent l’araignée lui descendre sur la joue, il regarde, elle descend jusqu’à son épaule, il lui dit :

« Qu’est-ce qu’y a Kumochin ? »[/color]

Elle fait des allers-retours avant-arrière sur son épaule, ce démarche lui fait supposer qu’il doit regarder dans la direction qu’elle désigne, il lève donc les yeux de ce côté et aperçoit la silhouette disparaissant derrière une habitation. Il retient cet évènement et n’attends plus pour reprendre sa mission, il remercie l’araignée Kumochin qui retourne dans ses cheveux. Les ruelles beaucoup trop petites et propices à un accident l’obligent à revenir sur les toits, même s’ils sont raides, c’est moins dangereux que les ruelles. Ils arrivent bientôt au bout du village, les dernières maisons sont assez espacés, Rokoujou ne peut pas les passer en sautant de toit en toit. Ou plutôt il le peut, mais grâce à sa magie. Il prend un peu d’élan saute en l’air, et use de sa magie en plein saut :

« Spider silk thread (=fil de soie d’araignée) »[/color]

Il projette le fil de soie d’une main sur le toit, avec l’autre il attrape le fil et tire dessus, se donnant un boost en plus pour atterrir sur le toit, malheureusement il se réceptionne mal, il glisse et tombe jusque derrière la maison, dans la ruelle. Sa chute crée sur le toit crée un bruit bien audible tandis que sa chute ne ressort que comme un lourd choc sur le sol. Tous les jeunes se tournent, et l’un des gars veut rester logique :

« Je parie que c’est encore un chat, qui se baladerait sur les toits, la nuit en plus ?! »

« Ouais c’est vrai, on est presque arrivé de toute façon »

Rokoujou se relève râlant son imprudence. Jamais deux sans trois se dit-il, la prochaine fois, ses cibles se poseront forcément des questions. Il se frotte l’arrière de la tête, là où il tombé, et regarde du coin de l’œil l’avancé du groupe au bout de la rue. Ils tournent en direction de la sortie du village. Rokoujou s’y dirige à pas de marche et s’arrête un peu avant le tournant, le groupe s’est arrêté dans un coin, près de la palissade de fin du village. Il semble entourer quelque chose, et leur position laisse penser qu’il s’agit en faite d’un groupe composé de deux couples. Leur discussion bruyante est devenu quelque chose de plus personnel, il ne voit pas l’objet de leur attention, il tente de s’approcher. Il n’est qu’à quelque pas à peine que quelqu’un, derrière lui, crie et court vers lui. Rokoujou se retourne, mais ne peut réagir à temps, on lui colle une violente droite l’envoyant s’allonger dos au sol. Il reste dans cette position sans bouger, les jeunes se rassemblent autour de lui, en plus du cinquième qui est un garçon. Il se renvoie les informations, le nouvel arrivant les informe :

« Il vous espionnait, je l’ai remarqué quand vous en étiez à la moitié du chemin. »

« Qui c’est ? »

Demande une des filles.

« J’en sais rien, mais je sais qu’il peut utiliser la magie. »

« Ils vont jusqu’à engager des mages, ils ont rien d’autre à faire. »

Rokoujou tourne alors la tête vers ce qui rassemblait les jeunes précédemment, il remarque qu’il s’agit en fait de deux chiens sauvages, tous deux blessés à une patte. Il pense simplement que ce n’était que pour cela cette mission. Néanmoins, il pose des questions :

« Si vous faite ça pour ces chiens… pourquoi tous ce bruit et cette violence ? »

« Merde, il a vu les chiens ! »

S’exclame une fille coupé par son petit ami nommé Jary qui répond à cela.

« Personne ne veut de ces chiens dans le village. Les soins coûtent chers pour un animal, et personne n’a besoin d’animaux en si mauvaise état. Nous, on a décidé de les aider du mieux possible, on leur apporte de la nourriture, on les cache grâce aux feuillages, on les lave quand on a le temps, et chaque soir, on fait un peu de bruit pour mouvementer le sommeil de ces sans cœurs. Et à la base on a attaqué personne, c’est parce que quelqu’un a essayé de nous dégager de force qu’on s’est défendu. Légitime défense, rien d’autre. En tant que mage, vous pensez que cela relève de votre registre, l’aide envers les animaux ?! »

« De base, je devais vous traquer. Je ne dois pas forcément être violent. Ces animaux ne concernent pas ma mission. »

« Qui vous a engagé ? »

« Une vieille dame bien suspicieuse. »

« Cette vieille peau… dites lui de nous laisser tranquille. »

« Je lui dirais tous ce que j’ai vu et entendu… rien de plus. »

« J’espère. »

Rokoujou se relève, il veut quitter les lieux, mais celui qui l’avait frappé veut l’en empêcher. Néanmoins, les autres lui disent que ce n’est pas nécessaire. C’est main dans les poches, légèrement courbé en avant qu’il s’en va. Kumochin parcours sa joue bleuté par le coup, il pense rassurer l’araignée et susurrant que ce n’est pas grand-chose.
Le lendemain, Rokoujou retrouve la vieille dame dans les bois à l’extérieur du village. Elle lui demande de faire un rapport complet de ce qu’il a appris ou vus, et s’il s’était occupé d’eux. C’est donc comme l’une rare dans sa vie qu’il va parlait plus de cinq secondes :

« Ils protégeaient des chiens errants et blessés, comme personne ne veut d’eux, ils se vengent le soir avec leur tapage nocturne. Et comme je le pensais, ce n’est pas eux qui ont commencé à être violent, c’est quelqu’un du village, puis de bouche à oreille, ce sont les jeunes qui sont devenus les méchants de l’histoire. »[/color]

« Mais du tapage nocturne quand même »

« C’est leur réponse à votre silence. Que ce ne soit eux ou vous, cette situation relevé de votre immaturité. Ils ont fait le choix de s’occuper des chiens, acceptez-le, ils ne font rien de mal comme cela. Si vous ne laissez pas les jeunes faire leur choix, ils imposeront le leur. Ce n’est pas compliqué. »

« Mais ils vous ont frappé pourtant, ce bleu, c’est eux qui l’ont fait ?! »

« La faute à qui ? Parce que vous les avez poussés à se méfier de tous ici. Je devais les traquer, les observer. Pas les tabasser. »

« Ce n’est pas faux oui… … très bien. Je vais en référer aux habitants et nous prendrons une décision. Comme promis, votre récompense »

Elle lui tend une sacoche où sont présent les 150 joyaux, il l’a vérifié. Il met la sacoche dans sa poche et tourne les talons, se dirigeant vers d’autres horizons, ayant tout de même en tête qu’il n’avait vraiment réussit sa mission. Lorsqu’on espionne, on doit être discret et ne pas se faire repérer par ses cibles. Les erreurs qu’il a fait, est premièrement, d’avoir pensé qu’ils étaient seulement quatre, et deuxièmement de ne pas avoir assez exploré le terrain, car il eu bien du mal ce soir-là face aux toits raides, et aux ruelles encombrés. Il ne sait pas si le problème va être régler, mais ça ne relève plus de ses problèmes. Il se concentre sur ses erreurs, il pense avoir encore pas mal de chemin à faire. L’agilité seule ne suffit pas, si on ne l’exploite pas correctement, ça ne sert à rien. Il est donc partie au loin, pour d’autres quêtes.

_________________
La Folie:
 


Ma couleur dialogue : #009900
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Rokoujou/?ref=bookmarks
 
Noté~Mission Spy Teen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail The New Darkness :: Zone RP :: Fiore Ouest :: Malba-