Fairy Tail The New Darkness


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité
Le forum fête ses deux ans le 10/03, on remercie tout les membres qui le font vivre.
Nous avons changé les top site. Pensez à voter tout les 2 heures, vous pouvez gagner des xp et des joyaux

Partagez | 
 

 L'enfant du Désert du Sud [Terminer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 19/09/2016
Age : 20
Localisation : Désert de Rocaïlle

Feuille de personnage
Expérience :
40/100  (40/100)
Réserve de magie:
1000/1000  (1000/1000)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage Indépendant
Envoyer un MP

Mage Indépendant
Ceridwen Belisama
MessageSujet: L'enfant du Désert du Sud [Terminer]   Dim 4 Déc - 11:12




   
Belisama Ceridwen ...


   

Nom : Belisama, ???

Prénom : Ceridwen
Surnom : Brasier du Sud

Age : 19 ans
Date de naissance : l'An 829

Sexe : Féminin
Orientation sexuelle : Indéfinis
Pouvoir : La maîtrise du Feu

Métier : Mercenaire / Guide du Désert de Rocaille
Guilde : Indépendant
Arme : Gantelets blindés
Bijarme : Aucune
Avatar : "Yellow" de RBWY


 
Physique


 


Ceridwen est une fille encore jeune et de petite corpulence. Aucun de ses traits trahit son endurance et son caractère de cochon. Mais les premières choses qui la trahissent ne sont pas celles que l’on croit forcement…
Pour commencer, notre jeune fille possède de très longs cheveux aux dessins sauvages et aux couleurs flamboyantes. Sa chevelure, tant elle est imposante, saurait se faire passer pour une crinière de lion, ce que se vente notre petite blonde. Elle est sa fierté et l’une de ses seules possessions. Au-delà de l’aspect esthétique qu’elle procure, cette chevelure imposante permet aussi de cacher un joli petit minois. Un visage d’enfant aux attelages léger et aux contours très féminin. En son sein, deux yeux en amande aux variants azurs vous fixe avec fierté et froideur. Mais derrière cette froideur surjouer, une douceur sans équivoque se trahis. Pour finir, des lèvres à la teinte de celle d’une fraise sauvage vous narguent et vous envoûtent. Sa peau, quant à elle, traduit, par sa teinte et son bronzage, un très long séjour dans des territoires chauds et brûlants. Seuls de courts vêtements juste là pour faire leurs usages, traduise d’un certain exotisme et décalage comparé à l’époque. D’ailleurs, cet exotisme ce retranscrit aussi dans un accent assez prononcé de la part de notre jeune fille. Vous noterez d’ailleurs que plus elle s’énerve, plus celui-ci ressort. Par contre, vous remarquerez aussi une autre chose tout aussi importante: Ceridwen à du mal à parler la langue commune. De par son histoire et sa vie passée, elle est plus habituée à utilisé un dialecte dit « sauvage », commun aux ermites du désert de rocaille. D’où lui viens bien entendu : son accent.

 



 
 
Mental


 


Mentalement, notre jeune fille est complexe. Ayant était abandonnée dés sa tendre enfance et ayant dû survivre, Ceridwen garde en elle une rancœur profonde pour le reste de l’humanité. Perdu et esseulée, elle trouvera réconfort et espoir au sein d’un groupe d’ermite du désert du nord, mais là n’arrangea pas pour autant sa situation. Très tôt, elle dut apprendre à survivre et s’endurcir, au point d’être capable de survivre seule. Les ermites, malgré leur acte salvateur, firent en sorte que la jeune fille comprenne la rudesse de la vie et apprenne à la combattre. L’endurcissant et faisant d’elle une véritable survivante des terres dangereuse dans lesquelles elle se verrait vivre, elles négligèrent toutes formes de douceur et de familiarité. Aussi, aujourd’hui adulte, Ceridwen est devenue une jeune femme sportive et forte de son caractère. C’est une fille débrouillarde et têtue qui, lorsqu’elle a une idée en tête, est prête à tous pour la respecter. C’est aussi une véritable combattante qui, avec les années, compris et appris le respect et l’humilité. Elle respect ses aînés comme ses adversaires les plus vaillants. Elle sait gagner, mais elle sait surtout perdre et se relever. Fille devant l’adversité, elle se considère comme l’égal de l’homme et le néglige même lorsque celui-ci la dénigre injustement. Légèrement brute de décoffrage sur les bords, Ceridwen ne réfléchit plus lorsqu’elle laisse sortir sa rage. Elle ne pense plus qu’avec ses poings et ne trouve repos que dans la fin de tous conflits. Une nouvelle fois, quels que soient ses adversaires et les obstacles devant elle, notre petite blonde foncera tête baissée dans le danger. C’est une personne qui n’a rien à perdre et ne connaît que trop peu la tendresse et l’amour. Peut-être serait enclin à changé en les découvrant, mais pour le moment Ceridwen affronte la vie comme elle l’a toujours fait : dangereuse, imprévisible et sans remords !



 
 
 
Histoire


 


Notre protagoniste naquit dans un endroit inconnu. Jusqu’à ses six ans, la jeune fille ne sut d’où elle venait, n’ayant pour elle que de brefs souvenirs décousus. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle fut recueillie par un groupe de nomade du désert de rocaille. À leurs côtés, l’enfant pu survivre de justesse. Mais loin d’être un acte dénué d’intérêt, les nomades offrirent à l’enfant le choix de vivre ou non. Au-delà de cet acte salvateur, les ermites du désert comme ils s’appellent, ne ménagère pas l’enfant. Très tôt, à peine quelques jours après son arrivé dans la tribu, Ceridwen dut apprendre à faire toute seule. Suivant et apprenant de ses aînés, l’enfant apprit les impératifs de la vie et ses dangers. Vivant au sein d’un environnement très hostile, elle fera face à plusieurs reprises à la mort et aux bêtes sauvages. Très tôt d’ailleurs, elle apprit à combattre et à se défendre. Pour le bien-être de sa tribu, elle commença ainsi à trouvé sa place et obéir aux indications du matriarche. Comme au sein d’une grande famille, Ceridwen ne quitta ses proches que très tard, vers l’âge de dix-sept ans. Avant cela, les récits les plus communs de la tribu justifier qu’ils ne devaient jamais s’approcher des grottes, grottes vraisemblablement habitées par un monstre sans nom et sans visage ayant à son actif bien des morts et des disparitions. Loin de penser que tout cela était vrai, Ceridwen eut tout de même du mal à s’extirper de son cadre de vie devenu avec le temps, plus très utile. Bien sûr avait-elle une certaine empathie pour ses proches l’ayant recueilli, mais, tout ceci s’effrita lorsque sa mère d’adoption fut battue à mort pour l’avoir invité à quitter la tribu. Celle-ci semblait savoir plus que quiconque qu’elle n’était pas d’ici et ne devait pas y rester. Surtout qu’un jour, alors qu’elle et ses proches étaient en migration, un grave accident arriva. Une attaque de bête sauvage d’envergure risqua de tous les décimés. Ce n’est que par inadvertance que l’enfant réussi par on ne sait quel biais, à faire surgir de ses mains d’énormes jets de flammes. Ni une, ni deux, celle-ci fit décampé les monstres et sauva la tribu de son extinction totale. Dés ce jour, l’enfant devint une sorte d’effigie vivante, une déesse pour la tribu et fut attribuer au titre de divinité du désert. Mais comme dit précédemment, la mère d’adoption elle, ne semblait pas d’accord avec cela. Persuadé que l’enfant devait se trouver sa propre route et ne pas gâcher son pouvoir au sein d’une tribu sans avenir, elle tenta à plusieurs reprises de la rebeller contre ses paires. Malheureusement, ceci fut appris des anciens et la femme en paya les conséquences. Dés lors, bien que fière d’être celle qui les protéger tous, Ceridwen ne pouvait oublier la douceur de la défunte femme. Peu à peu avec les années, elle s’excentra malgré les appels des membres de sa famille et se trouva un petit boulot de guide pour les étrangers des pays lointains voulant traverser le désert. Ainsi, tout se passa et se tassa, laissant à la fille un profond goût d’amertume en bouche…  
D’ailleurs, c’est cette même amertume qui fit qu’un jour, l’enfant apprit qu’elle n’était pas seulement là pour protéger ses proches, mais avant tous là pour découvrir ce qu’elle était réellement et pourquoi elle possédait ce pouvoir. Ainsi, passant deux très longues années à s’entraîner sans relâche, l’enfant devint une combattante émérite, capable de laisser les armes pour combattre à main nue les bêtes sauvages et monstres s’offrent à elle. Aussi, ayant reçu avant la mort de sa mère, des gantelets blindés ayant sensiblement étaient trouvés avec elle dans le désert, Ceridwen les modifia et les façonna à son image. Forts, résistant comme son caractère, mais aussi lourd et imposant comme son passé et ses obligations. Derrière cette arme capable d’emmagasiner les flammes qu’elle faisait naître pour mieux les projetés, ce cacher en réalité l’expression d’un devoir qu’elle ne devait jamais oublier. Ainsi, marchant sans but au sein d’un territoire austère et rude, la jeune femme attendait de trouver la chose qui la ferait partir de l’avant…




Pouvoir


 


Description : Ceridwen possède la faculté de maîtriser le feu. Grâce à son corps, notre protagoniste sait emmagasiner de l’énergie thermique, produite elle-même de l’énergie cinétique des objets l’entourant et de son propre corps. Grâce à cette énergie accumulée et d’un composant lui étant propre, celle-ci sait faire jaillir des jets de flammes de ses membres. Elle pourra aussi utiliser cette magie pour entouré et/ou contenir un objet dans ces mêmes flammes ou tout simplement la faire naître de part et d’autre d’un endroit si les éléments nécessaire à sa création son présent.

Autre : Les flammes de Cerdiwen sont reconnaissables à leurs formes et leurs couleurs. Tout d'abord n'obéissant pas réellement aux règles habituelles de la physique, celle-ci semble, lorsqu’elle jaillit d'un objet ou d'un corps vivant, avoir leurs propres raisons et comportement. Comme vivantes, elles auront tendance à être très movible et imprévisible. Pour finir, leurs couleurs très proches du jaune clair les différencient facilement d'un simple feu nourri aux couleurs plus proches du orange, du rouge, voir du bleu si celles-ci sont propres de tout composant calorique.

Evolution : À l'heure actuelle, notre personnage ne sait que très peu maîtrisé son pouvoir. À peine capable de faire jaillir des flammes de ses poings et de ses pieds lorsqu'elle combat, Ceridwen ne sait pas faire plus si elle n'est pas en état de "trance". Plus tard, lorsque sa maîtrise sera plus importante, ses flammes gagneront en chaleur, tailles et puissance de projection. Elles pourront aussi se voir être utilisées comme une aura sur une arme ou un corps physique humain ou non. Finalement, elles sauront capable d'agir de leurs propres chefs et obéir à des ordres pré-établis avant leurs projections, et ce même si elles sont détaché de leur invocatrice.

Faiblesses et inconvénients :



 
 
Toi


 
Pseudo:

Comment avez vous connue le forum? : Fondateur

Age : 24 ans

Vos impression : Sympa comme son maître :p

As-tu lu le règlement? : Non !
Ton code ici  



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 356
Date d'inscription : 01/11/2015
Age : 21
Localisation : Vaya Island

Feuille de personnage
Expérience :
934/1300  (934/1300)
Réserve de magie:
5200/5200  (5200/5200)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage de Dead Sun
Envoyer un MP

Mage de Dead Sun
Kyria Sasura
MessageSujet: Re: L'enfant du Désert du Sud [Terminer]   Dim 4 Déc - 19:14

Bienvenue!

_________________

GuildePrezRelaRp?Abs

Ma couleur=#cccc00
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 19/09/2016
Age : 20
Localisation : Désert de Rocaïlle

Feuille de personnage
Expérience :
40/100  (40/100)
Réserve de magie:
1000/1000  (1000/1000)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage Indépendant
Envoyer un MP

Mage Indépendant
Ceridwen Belisama
MessageSujet: Re: L'enfant du Désert du Sud [Terminer]   Dim 4 Déc - 19:15

Merci de m'accueillir Kyria

_________________
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1335
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 26

Feuille de personnage
Expérience :
2193/3555  (2193/3555)
Réserve de magie:
7900/7900  (7900/7900)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: Mage de Golden Age
Envoyer un MP

Mage de Golden Age
Hibari Kudo
MessageSujet: Re: L'enfant du Désert du Sud [Terminer]   Dim 4 Déc - 21:55

Qualité
Orthographe 16/20
Syntaxe 8/10
Conjugaison 16/20
Cohérence
Compréhension possible 7/10
Suite des Evénements 7/10
Lisibilité
Fluide 7/10
Style 7/10
Originalité
Intéressante 1/2.5
Inattendu/Surprenant 1/2.5
Longueur 2/5
Total 72/100

Niveau 7/10

_________________

Spoiler:
 



Gagnant du jeu Est-ce que tu n’as jamais… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-tail-tnd.forumactif.fr/
avatar
Messages : 626
Date d'inscription : 29/11/2014
Age : 2
Localisation : Dans la lumière du jour et dans l’obscurité de la nuit

Feuille de personnage
Expérience :
672/0  (672/0)
Réserve de magie:
0/0  (0/0)
Niveau / Rang / Joyaux: Groupe: PNJ
Envoyer un MP

PNJ
Darkness
MessageSujet: Re: L'enfant du Désert du Sud [Terminer]   Dim 4 Déc - 22:00


Validation du staff~~



N'oublie pas de recenser ton avatar : ici
Ta magie : ici
Ton Bijarme : ici

Après faite ta fiche technique : ici
Et n'oublie pas d’ouvrir un sujet de notation : ici
Voili voulou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairy-tail-tnd.forumactif.fr

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'enfant du Désert du Sud [Terminer]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'enfant du Désert du Sud [Terminer]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail The New Darkness :: Gestion des personnages :: Fiches de Présentations :: Fiches de Présentations Validées :: Indépendants-